Petalos 2007 by D de J.Palacios (Espagne, Bierzo)


Dégustation, donc, la semaine passée de Petalos de « Descendientes de J. Palacios »… pas folichon comme nom, mais très espagnol et ça tombe bien parce que c’est espagnol.

Petalos 2007 by Descendientes de J. Palacios

Pour ne rien vous cacher, j’ai décidé de goûter ce vin suite à une série de dégustation de ce vin que j’ai croisé au fil du web et des rencontres et, dépouillant le catalogue Alko l’autre jour, j’ai été surpris de voir qu’il avait été listé (mais depuis lors supprimé de l’assortiment des Alkos standards… il ne fallait pas trop rêver!). A priori, je m’attendais à un vin assez consensuels et, oserais-je dire, comme d’habitude, nettement (sur)boisé. Et en fait, rien de tout cela !

C’est un vin absolument magnifique, qui délivre un nez complet, complexe et envoûtant de petits fruits rouges, de poivre, de boisé très fin. La bouche suit la même gamme et développe son phrasé jusqu’à une belle finale, point trop colorée, point trop exubérante, mais juste. C’est un beau vin qui joue une partition des plus classiques tout en affichant l’originalité qui est la marque des grands vins. Et n’ayons pas peur de dire que nous tenons là un grand vin et pour ne rien gâté, livré à un tarif raisonnable ! A l’aveugle, je suis parti sur un monocépage qui me rappelait une Syrah qui aurait causé à un Cabernet Franc… puis au fil de la dégustation, le côté Cabernet s’est plus affirmé… complètement paumé en somme… et pas pour rien puisqu’en fait c’est un 100% Mencia, cépage dont je ne savais absolument rien. Il se trouve en fait qu’il a été longtemps considéré comme lié au Cabernet Franc, du fait de ses arômes, chose qui cependant a été infirmé par les études ADN.

Ma note : 85/100 ; 5 +

Un vin qui me laisse une excellente impression, que j’aurai à coeur de confirmer sur une prochaine dégustation (si possible à l’aveugle). Très joli vin, souple, aromatiquement agréable et fin. Il ne couvrira pas vos plats mais supportera des accords un peu soutenus. Très bien sur un filet mignon de porc aux pruneaux, je pense qu’il ira à merveille sur les viandes blanches en sauce et le boeuf. Compagnon moyennement approprié des fromages. Quant à l’évolution, il pourra attendre quelques années et gagnera sans doute en texture.

Pour finir, un petit topo sur la zone de production : le Bierzo est une appellation (DO) de Castilla y Leon, au Nord-Ouest du pays, voir la carte qui suit. Elle couvre 3960 ha. Déclarée en 1989 comme DO (Denominacion de Orgien – vous excuserez mon massacre de l’Espagnol, mais je ne suis pas hispanisant pour deux sous), elle concerne des terrains plantés de 400 m à 1000 m d’altitude sur des sols variant des alluvions pour les plus bas, ce qui est logique vu l’effet de l’érosion et du lessivage qu’entraînent les pluies sur les reliefs et d’ardoise en altitude. Les précipitations y sont modérées, du même niveau que la Bourgogne : 750 mm/an, de même que les températures. Les rendements y sont fixé à 77 hl/ha (11 000 kg/ha). Principaux cépages rencontrés, en blanc : Godello (Malvasia, Palomino) ; en rouge : Mencia (Garnacha Tintorera + expérimentations sur Cabernet Sauvignon, Merlot et Tempranillo). En somme, c’est une appellation moderne, plutôt liberale.

Localisation de DO Bierzo en Espagne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s