Mustango 2009 by La Nouvelle Don(n)e (France, Roussillon)


La Nouvelle Don(n)e a été fondé par Wilfried Valat, un oenologue qui fit ses classes en Bourgogne (mais aussi à Bordeaux). C’est un domaine juché sur le col de la Done, comme son nom l’indique, et dont l’objectif a été de mettre en pratique sa vision des terroir de l’Agly. Pour plus de détail, je vous réfère au site qui donne une image très juste des vins et du style.

Ce que j’ai vu dans ses vins, c’est effectivement une approche neuve et fraîche de ces terroirs. C’est aussi une vision intelligente, qui sait appliquer une précision bourguignonne à ses vins. Il ne semble pas d’ailleurs absurde de retrouver un sorte de « style » rappelant cette région dans Mustango. La dégustation en parallèle d’autres Grenache Gris-Maccabeu de la région est éloquente en la matière (par exemple Naïck 009 de l’Oustal Blanc ou l’Effrontée du Domaine de Vénus).

Mustango 2009 c’est un vin assez unique avec un Grenache (gris ou blanc) à 40%, épaulé de Carignan Blanc à 40% et de Maccabeu à 20%. Ce vin dans sa version 2010 est par contre un 100% Grenache. Il est encore jeune et un peu fermé et se comporte mieux après un carafage d’environ une heure. A l’ouverture, le nez est discret, légèrement grillé et épicé. L’aération va libérer les arômes que l’on attend d’un Grenache : riche, sur le fruit blanc et la fleur et une touche empyreumatique. En bouche, c’est d’abord la structure et la minéralité du vin qui marque. Une vraie minéralité, pas une simple fraicheur. La longueur est superbe et s’étire sur plusieurs secondes. Avec l’oxygénation, le vin perd un tout petit peu en élégance mais gagne en gras, c’est l’effet d’une oxygénation rapide, un peu forcée, que l’on obtient en carafant.

Aucune crainte quant à l’évolution, le vin ne présente aucune trace d’oxydation et sa fermeture aromatique laisse penser qu’il s’exprimera mieux dans un an ou deux, on devrait alors se trouver devant un vin avec l’ouverture aromatique d’une heure de carafe mais sans les défauts. Il est assurément taillé pour s’exprimer au mieux entre 3 et 7 ans à compter de sa date de naissance.

En somme, une bouteille magnifique que je ne peux m’empêcher de rapprocher d’un vin septentrional pour son équilibre, un peu à la façon d’un Chablis GC. Aucun excès de maturité, de gras, d’alcool, c’est un vin limpide, facile et élégant. Très loin de bombes (qui sont très bonnes aussi) que peut parfois livrer le Roussillon, il donne une interprétation pertinente et qualitative de ce terroir. Pour ceux qui connaîtraient d’autre vins à dominante de Grenache, comme l’Effrontée du Domaine de Vénus ou Vieilles Vignes blanc du Clos des Fées, nous sommes ici sur un style diamétralement opposé, beaucoup moins opulent, beaucoup moins élevé. Produit à hauteur de 900 bouteilles par an, il n’y en aura pas pour tout le monde !

La note Wineops : 86/100 ; 5 +


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s