Coups de Coeur de l’été : Vertigo 2008 by La nouvelle Don(n)e (France, Roussillon)


A quoi reconnaissons-nous un grand vin ? à sa structure, à sa profondeur, à sa longueur (au nez et en bouche), à sa complexité aromatique, à son équilibre… mais nous pouvons aussi empiriquement le reconnaître par le souvenir qu’il laisse, ou par son éclatante présence en dégustation face à d’autres grands, identifiés comme tels.

Vertigo 2008 est la grande cuvée rouge de Wilfried Valat, du domaine de la nouvelle Don(n)e, dont nous avons déjà parlé ici. C’est un vin à large dominante Carignan, assemblé de Mourvèdre. L’élevage est fait avec précision en demi-muids (à peu près deux fois la taille d’une barrique bordelaise, soit 600 litres, cela permet d’abaisser le rapport surface de bois/vin, donc son influence aromatique) sur des chauffes moyennes (id est, des bois qui ne donneront pas de goût toasté trop puissant). Le résultat visé étant à proprement parler un élevage, à l’opposé d’une sorte de maquillage que peut conférer un usage excessif du bois (cf. Mouton Rothschild 2006 ;)).

Imaginez le sud de la France. Le soleil, le thym, les pins, les parfums soutenues, floraux, brûlants. Le ciel bleu éclatant et la lumière, douce et puissante. Les ombres sur les pierres rougies, on dirait, par le soleil alors qu’il ne révèle que leur richesse métallique, ferreuse. Imaginez un grand vin qui serait né sur ces terres. Il devrait incarner cette générosité, cette brillance du sud, un peu comme les peintres ont su le faire. Un grand Cézanne : c’est-à-dire la couleur pure mais l’équilibre aussi. Les esprits chagrins me diront que Cézanne, ce n’est pas le Roussillon mais la Provence… l’idée est là, quand même.

Paul Cézanne, la Montagne St Victoire vue de Gardanne

Ce vin idéel paraît tellement évident. Il est pourtant rare. La difficulté est immense à marier la chaleur et le soleil à la finesse et l’élégance. Générosité et expressivité riment souvent avec puissance (alcoolique) et lourdeur. Les fruits grillés, cuits, desséchés donnent des vins confiturés ou pâteux. Ou au contraire, la recherche de la fraîcheur se fait au dépends de la maturité. Mais quand nous rencontrons l’équilibre parfait, alors l’extase est complète.

Vertigo 2008 est de cette rare espèce. Il est tout à la fois : le soleil de midi et la fraîcheur de l’aurore, la roche pure et la garrigue parfumée, la joie communicative et la contemplation intime. Le nez vous emporte par son fruit délicat et intense, souligné, enveloppé, sublimé par les arômes de torréfactions subtils de terroir mêlé d’élevage. Il est profond et complexe : c’est une nuit d’été au col de la Done, mystérieuse, douce et parfumée. En bouche, il est tout en structure, d’une matière magnifique. Le fruit est puissant, lumineux mais la fraîcheur et la minéralité équilibrent parfaitement la richesse. Ce vin est une évidence, absolument élégant. Il respire, il vit… un instant magique.

Wineops : 94/100 ; 5 , +

Voilà un vin exceptionnel, magnifique autant que magique, remarquable. Vous apprécierez particulièrement cette synthèse impossible entre un profil méridional et un équilibre septentrional. Vertigo 2008 est particulièrement ouvert en ce moment mais sera sans doute encore supérieur dans deux ans.

Vertigo 2008 by Wilfried Valat, La nouvelle Don(n)e

Publicités

4 commentaires

  1. Bonjour,

    D’abord, bravo pour ce blog.

    J’ai dégusté ce vin en hiver et vu son acidété élevée, je crois que c’est davantage un vin qui s’apprécie l’été. Je dois donc le regoûter.

    Peut-on le comparer à Montcalmes pour cette espèce de fraîcheur bourguignonne qui donne en effet à ce vin un côté septentrional?

    1. Bonjour,

      Il est aussi possible que le vin ait goûté moins bien il y a 6-8 mois, après tout, c’est un vin encore jeune. Une petite aération lui fait aussi du bien et il faut bien veiller à ne pas le servir trop chaud aussi.

      Pour ce qui est de la comparaison, cela se discute. La maturité des raisins est très différente, je trouve. Vertigo est un vin qui a vraiment des arômes sudiste, qui a un fruit puissant, comme on l’attend. Son équilibre est nordique mais sa matière est bien de chez lui. C’est d’ailleurs souvent vrai des vins du Roussillon, ça me fait plutôt penser à certains Gauby d’avant les délires de sous-maturité. C’est-à-dire qu’on a des raisins vraiment mûrs mais avec quand même beaucoup de fraîcheur. C’est peut-être aussi lié au fort taux de CO2 dans le vin.

      Montcalmès, c’est un vin qui non seulement vise un équilibre septentrional mais en a le goût également. C’est un vin qui donne vraiment une impression rhodanienne. Pour moi, il n’a pas du tout la générosité, la largueur d’un vin du Languedoc-Roussillon. Je présume en fait, doublé de l’impression d’alcool plus chaud sur Montcalmès (donc d’acidité plus faible), que ces derniers atteignent ces équilibres septentrionaux en jouant sur la maturité : des arômes plus végétaux, mentholés, vont donner une impression aromatique de fraîcheur, de même, on va préserver un peu l’acidité. Il ne faut pas oublier aussi que le terroir est extrêmement différent et on arrivera jamais à des acidités similaires à des Carignans du Roussillon sur des cépage comme Grenache et Syrah près de Montpellier.

      Et finalement, ce qui me pousse à ne plutôt pas les trouver similaires, c’est l’image que j’ai quand je pense à eux…

    2. Et puis n’oublions pas que La nouvelle Don(n)e est un domaine jeune, il faudra attendre quelques millésimes pour voir ce que Wilfried Valat décide de faire et pour confirmer l’évolution des vins dans le temps.

  2. Merci pour votre intéressant point de vue, en y repensant, je suis tout-à-fait d’accord.

    Le Nouvelle Don(n)e en effet un dommaine tout jeune – le premier milésime date de 2007 je crois – vraiment prometteur, et même déjà confirmé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s