Salon des Vignerons Indépendants Paris Automne 2012, ma sélection des meilleurs domaines.


Comme chaque année se tiendra à Paris, porte de Versailles, le Salon des Vignerons Indépendants (j’abrègerai pour la suite en « SVI »). Cette année, ce sera du 22 au 25 novembre 2012.

Je ne peux que vous recommander d’y aller. Certes, il y a du monde, certes c’est immense, mais au milieu de ces centaines d’exposants, vous trouverez des perles, largement de quoi peupler votre cave pour une année ! Et contrairement aux FAV, là vous pourrez goûter, là vous pourrez parler et là vous pourrez faire vivre un vigneron, sa famille et les villages de nos campagnes. Une bonne occasion de supporter notre économie.

Cette tirade éthique faite, venons-en au coeur du « problème ». Je traiterai région par région en reprenant l’ordre alphabétique cher aux SVI et vous ferai un petit récapitulatif des millésimes en cours. Je me permets pour la synthèse d’ajouter des petits coeurs (maximum 4) afin de vous donner une idée de comment je situe le domaine. ♥ = vaut le coup ; ♥♥ bon domaine ; ♥♥♥ très bon domaine ; ♥♥♥♥ domaine de référence/incontournable sur le salon. D’expérience, je vous recommande chaudement de préparer votre visite et noter à l’avance les numéro de stand qui vous intéressent. Naturellement, les meilleurs jours sont jeudi et vendredi… dans la journée… Enfin, concernant l’ordre des dégustations, j’ai tendance à penser « qu’importe » du moment que vous évitez les alcools et les vins fortifiés en milieu de dégustation.

+++

ALSACE

L’Alsace n’est pas la région la plus représentée au salon. Il y a de bons vignerons et le niveau moyen est plutôt correct. Les millésimes présents seront 2007, 2008 (surtout pour les VT et SGN), 2009, 2010 et 2011. 2007 et 2008 sont deux très bonnes à excellentes années. 2007 était assez froide, parfaite pour les vendanges tardives (VT) et sélection de grains nobles (SGN). Les vins sont de longue garde. 2008 fut encore supérieure avec des vins absolument superbes. 2009 est une année chaude qui a livré des vins facile à boire dès leur jeunesse, cependant, ils manquent souvent d’acidité. C’est l’année parfaite pour les rouges. 2010 est encore une superbe année. 2011 a aussi été très chaude et donne des vins de moins longue garde.

Domaine Beck-Hartweg (G48) : domaine que conduit un jeune vigneron. Exigeant, très conscient de son terroir. Non seulement vous apprendrez beaucoup en discutant avec lui, mais il réalise des vins superbes et précis. Les tarifs sont excellents. Hautement recommandé. ♥♥♥♥

Domaine Joseph Scharsch (B60) : bon domaine, représentatif de la région, je dirais. ♥

+++

BORDEAUX

C’est le gros du contingent. Beaucoup, beaucoup de domaines. C’est aussi la région dont je suis le moins expert et sur laquelle j’aurai proportionnellement le moins de recommandations à faire. Les Bordeaux de petits châteaux sont souvent bien positionnés en matière de prix, même si les meilleurs exagèrent quand même… Côté millésimes, vous trouverez sans doute 2007, 2008, 2009 et 2010 peut-être 2011 en blanc. 2007 est une année faible à moyenne, globalement des vins pas mûrs, développant parfois des faux goûts. A éviter. En liquoreux (Sauternes, Loupiac…) c’est en revanche un bon millésime. 2008 est une année facile, millésime correct. Elle  a donné des vins très disponibles, sans doute pas de grande garde mais plaisants à boire dès leur prime jeunesse. Ils goûtent bien en ce moment. En liquoreux, c’est une année quelconque. 2009 est une grande année (et c’est la seule région en France), en rouge comme en blanc comme en liquoreux. C’est une année a priori de longue garde. Acheter sans hésiter. Le millésime 2010 est sans doute encore supérieur au 2009, c’est dire. Plus de fruit, plus accessible. La plupart des grands ne sont toujours pas sortis. En liquoreux, les vins devraient encore être en élevage… c’est 2011 qu’il faudra viser dans cette catégorie dans quelques années.

Château Fontis (K26) : jolis vins, bonne garde et très bon rapport qualité prix. ♥♥

Vignobles Darriet (S36) : gamme étendue et complète, rouge, blanc et liquoreux. Situé dans les Graves et à Loupiac, cette maison regroupe différents domaines. Le Château Moutin est une référence fiable en Graves, le Château Dauphiné-Rondillon produit des Loupiac de haut niveau. ♥♥♥

Château La Tour Blanche (D37) : une très belle propriété du Sauternais. Les vins sont exemplaires. ♥♥♥

Château Vieux Larmande (R48) : bon représentait du Libounais (Saint-Emilion). Les vins ont un belle tenue dans le temps. Privilégier la cuvée « tradition » Château Vieux Larmande en Saint-Emilion Grand Cru. ♥

Clos Haut-Peyraguet (F28) : domaine renommé du Sauternais. Les vins sont généralement bons mais manquent parfois de définition. 2007, par exemple, était indigent. ♥♥

+++

BOURGOGNE-BEAUJOLAIS

Une sélection étonnamment qualitative pour cette région où le vin se fait de plus en plus rare et les clients de plus en plus nombreux : traduction, les prix montent et les disponibilités baissent. Vous trouverez principalement 2008, 2009, 2010 et 2011. 2008 est une année correcte à bonne. Les vins rouges sont fins et élégants. En blanc, c’est résolument grand, une année d’exception. 2009 est une très belle année en rouge, avec des vins puissants, bien nés et étonnamment ouverts. En blanc, ce fut une année moyenne avec une tendance à un manque d’acidité, chose qui rend les vins assez larges et moins jouissif que 2008 et 2010. 2010 est bon en rouge, moins exubérant que 2009. En blanc c’est excellent, comparable et supérieur à 2008 dans bien des cas. Achat obligatoire dans cette couleur. 2011 devrait commencer à être disponible en blanc. Profil proche de 2009 avec des vins très mûrs, à choisir au coup par coup. Sans doute, comme 2009 et 2006 auparavant, des vins plaisants à boire avant 10 ans, en attendant les 2008 et 2010…

Domaine Buisson Henri et Gilles (B31) : un domaine qui arrive petit à petit en haut de la hiérarchie bourguignonne. Profitez-en pour vous positionner tant que les vins sont disponibles ET bon marché (pour la Bourgogne). ♥♥♥

Domaine André Bonhomme  (K20) : Viré-Clessé est sans doute une des appellations les plus attachantes de Bourgogne. Ses vins n’ont rien à voir avec rien : très haute maturité, production de moelleux régulière… C’est à découvrir et ce sont de beaux rapport qualité prix. ♥♥♥

Domaine Felletig (H26) : un autre domaine recommandable. ♥♥

Domaine Magnien Michel & Fils (D2) : Monsieur Magnien père est l’archétype du vigneron bourguignon… un peu bourru. Les vins sont grands, les tarifs « raisonnables ». ♥♥♥♥

Domaine Dupont-Tisserandot (G74) : un domaine dans le bonne moyenne. ♥♥

Domaine Taupenot-Merme (Q9) : excellente adresse qui, incroyablement, se rend toujours sur le salon. Les quantités sont limitées, les tarifs bourguignon… mais c’est excellent. ♥♥♥♥

Domaine Tortochot (K4) : un référence sûre de Gevrey-Chambertin. A mon avis un peu cher. ♥♥♥

+++

CHAMPAGNE

La sélection semble se réduire d’année en année. Il reste encore quelques domaines intéressants. Le millésime 2007 va commencer à sortir et c’est excellent, goûtez !

Champagne Pierre Moncuit (J13) : Sans aucun doute, la meilleure adresse de champagne présente sur le salon depuis que Agrapart a jeté l’éponge. ♥♥♥♥

Champagne Waris-Larmandier (L76) : L’autre bonne adresse, dans un style différent. ♥♥♥

+++

JURA-SAVOIE

Belle sélection de domaines. On notera et déplorera l’absence de Stéphane Tissot. Il faut dire que si le stand du domaine connaissait un succès impressionnant, les ventes ne suivaient pas vraiment. Côté millésime, vous devriez trouver 2010 et 2011, peut-être quelques vestiges de 2009 aussi. 2009 est bon en rouge, moins bien en blanc (moyen car trop chaud). 2010 est excellent en blanc. 2011 devrait être également un peu en retrait mais je n’ai rien goûté jusque là.

Domaine Berthet-Bondet (H49) : Très bon domaine du Jura. On notera en particulier des version ouillées et non ouillées de différents vins. Son Château-Chalon (un vin jaune « village ») est très élégant et délicat. ♥♥♥

Château de l’Etoile (B25) : Une autre possibilité meilleure marché. ♥♥

Domaine Rolet Père et Fils (A63) : Un des grands du Jura. ♥♥♥

Domaine Jacques Tissot (Q38) : Des vins variés, faciles et bons marché ♥

Domaine Dupasquier (Q43) : Sans aucun doute un des incontournables du salon. Ses Roussettes et sa Mondeuse sont exemplaires. ♥♥♥♥

+++

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Toujours le gros de bonnes affaires du salon. Certains domaines deviennent plus difficile à approvisionner et c’est une bonne nouvelle. Nous allons trouver principalement cette année 2010 et 2011. En synthèse, on pourra dire que 2008 était un année difficile en rouge, ça se confirme en bouteille avec des résultats très hétérogènes. En blanc, ce fut bon. 2009 n’est pas l’année exceptionnelle qu’on a eu uniquement à Bordeaux ;). Les rouges sont plaisants à boire mais font preuve d’une concentration et d’un alcool parfois un peu extrême, en blanc, c’est assez dur avec des acidités en berne. 2010 est globalement un très beau millésime, peut-être même exceptionnel, mais l’avenir nous le dira. 2011 se présente bien également. Toutefois, aucune contre indication majeure d’achat sur ces années (alors que 2009 est assez nettement à éviter en blanc sec de Loire et d’Alsace, par exemple). Naturellement gardez à l’esprit que lorsqu’on parle en général d’un millésime à l’échelle d’une région comme le Languedoc, il faut prendre cela avec mesure et comme une simple indication. Comme chaque année, le désormais très controversé Daumas Gassac sera présent. C’est un domaine que je déconseille formellement d’acheter tant le niveau a baissé ces 10 dernières années… mais c’est une occasion rare de goûter pour s’en rendre compte par soi-même. Dans le même esprit je vous signale Cazes et Mas Amiel, plus sujet à discussion, dont le style est devenu par trop commercial.

Domaine Le Nouveau Monde (S41) : très bon rapport qualité prix. Bons vins. ♥♥

Domaine La Tour Vieille (R38) : un peu consensuel mais avec une gamme amusante et intéressante. ♥

Domaine Bertrand Bergé (D73) : un Grand de Fitou. Ne ratez pas sa cuvée de Syrah Jean Sirven : chère mais exceptionnelle. ♥♥♥♥

Mas de Martin (H24) : encore une bonne adresse et de très bons prix. ♥♥

Château des Nouvelles (E24) : un autre de Fitou dont le propriétaire n’a pas la langue de bois. Superbe Muscat, entre autres… ♥♥♥

Domaine du Grand Arc (G35) : Corbières. Beaux vins, bons prix et des vignerons qui ne se prennent pas la tête. ♥♥♥

Château d’Or et de Gueule (G22) : une femme est à la tête de ce domaines des Costières de Nîmes. Ses vins sont d’une élégance folle. La Bolida, sa grande cuvée, est également exceptionnelle. ♥♥♥♥

Mas Cal Demoura (G32) : on ne présente plus ce domaine extraordinaire. Il a atteint l’excellence en partant pourtant déjà de très haut lors de son rachat. Les vins gagnent chaque année en précision et en expression. La gamme se construit au fil des millésimes. On se trouve ici en Terrasses du Larzac, un terroir magnifique, qui garde toujours de la fraîcheur et produit des vins magnifiques. Toutes les cuvées sont superbes, avec un « + » particulier pour Paroles de Pierre en blanc, l’Infidèle et les Combarioles en rouge. ♥♥♥♥

Mas de Cynaque (C70) : autre domaine « récent ». Les vins y sont un rien moins précis qu’au Mas Cal Demoura. Cela reste quand même parmi les meilleurs de Saint-Chignan. ♥♥♥

Mas Karolina (J34) : avec ce domaine, nous entrons en Roussillon. Les vins y sont charmants mais manquent peut-être un peu de structure. ♥♥

Domaine de Vénus (T36) : autre domaine du Roussillon. Les prix sont remarquablement bas pour la qualité. Les rouges sont tous très beaux, l’Effrontée en blanc est une cuvée qui mérite le détour. Un défaut ? l’utilisation des bouchons synthétiques sur certaines cuvées. ♥♥♥

Domaine Modat (L39) : Roussillon. Jolis vins, très beau travail. ♥♥♥

Château Pradal (S32) : Une jolie gamme de vins fortifiés et d’alcools. ♥♥

+++

PROVENCE

J’ai peu goûté cette région ces dernières années. A noter que 2009 était vraiment superbe en rouge, 2010 lui semble supérieur dans les deux couleurs. En gros, pas de millésime faible depuis 2005.

Domaine la Roche Redonne (L74) : un très bon représentant de Bandol, dont les tarifs sont raisonnables par rapport aux références de la région. ♥♥♥

Domaine de la Bastide Blanche (F22) : un autre bon domaine. ♥♥

Domaine Henri Bonnaud (H59) : sur les Côteaux d’Aix, un domaine qui se développe. ♥♥

Domaine Leccia (L12) : à ne pas confondre avec Yves Leccia (le Domaine est un peu de dessous). Un des seuls domaines corses au SVI, qui vaille le détour. ♥

+++

SUD-OUEST

Nous trouverons cette année 2009, 2010 et peut-être quelques 2011. 2009 après la splendide 2008 est une année too much. Les rouges sont vraiment trop mûrs, déséquilibrés par l’alcool. 2010 a offert de bien meilleurs résultats, un millésime à suivre et qui pourrait bien être excellent. Au SVI, le Sud-Ouest, c’est surtout Cahors, c’est-à-dire une appellation parmi les plus dynamiques de France. Si je n’ai qu’un conseil à vous donner, c’est d’aller goûter ce qu’ils font. C’est formidable et les possibilités sont infinies.

Château Eugénie (S29) : une propriété familiale comme beaucoup sur le salon, on ne ratera pas la « Cuvée Réservée de l’Aïeul » qui est exemplaire sur l’appellation et offre une bonne garde. ♥♥♥

Château Lamartine (H23) : il s’agit souvent du domaine que je place en tête. Les vins sont équilibrés, l’ensemble de la gamme est impeccable. Chez eux, l’incontournable c’est « Expression » ♥♥♥♥

Château Lacapelle-Cabanac (E19) : ce domaine propose de beaux vins, dans un style plus moderne que les deux précédents, et sans doute le plus moderne que vous pourrez goûter au SVI. Des vins très concentrés, très extraits avec un élevage assez présent. C’est jouissif si on adhère à ce style. ♥♥♥♥

Clos Troteligotte (T10) : domaine qui monte, domaine qui innove. L’ensemble des cuvées est là-aussi très intéressant. A découvrir. ♥♥♥♥

Clos Triguedina (H51) : historiquement, il s’agit d’un des domaines à avoir le plus tôt développé la qualité. Durant les années noires de Cahors, il fut l’un des ses rares porte-étendard. Les vins sont parfois un peu trop puissants mais sur 2008, par exemple,   le niveau atteint était exceptionnel. La cuvée que je préfère est souvent « Probus », le « Petit Clos » est, lui, plutôt à oublier. ♥♥♥

Mas Del Périé (L12) : Encore un domaine intéressant. Plutôt plus moderne. ♥♥♥

Domaine Cauhapé (Q48) : ici, nous quittons Cahors. Ce domaine fait partie des meilleurs représentants du Jurançon. Les prix sont à l’avenant mais la qualité est au rendez-vous. ♥♥♥♥

Domaine de l’Ancienne Cure (A54) : Bergerac. Domaine moderne, assez commercial dans ses pratiques et français jusqu’au bout des doigts (ne comptez pas avoir des informations précises et fiables sur les vins). La plupart des produits sont de bonne facture. ♥♥

Château d’Aydie (C36) : un domaine familial parmi les plus étendus du Madiran. Gamme très complète et recommandable. Attention aux bouchages des Pacherencs. ♥♥

+++

VALLEE DE LA LOIRE

Voilà encore une région étendue et diverse. Les vins en vente devraient aller au minimum de 2009 à 2011. En blanc sec. 2009 est plutôt faible, acidités basses, fruits trop mûrs. 2010 est exceptionnel, un millésime magnifique (ce qui n’a pas empêché des ratés). 2011 est moyen voire faible du fait d’acidités faibles et de maturités physiologiques élevées. Les vins manquent d’équilibre. En rouge, c’est l’inverse. 2009 est bon, quoique de garde moyenne, 2010 est correct mais à suivre car il y a des risques de sous-maturité. 2011 devrait être bon. En liquoreux, 2009 est exceptionnel, 2010 devrait être bon (tous les vins ne sont pas sortis).

Domaine Breton (M23) : joli domaine de Tourraine (Bourgueil, Chinon, Vouvray). Le domaine a entre autre caractéristique de produire des vins natures (sans soufre ajouté). Démarche intéressante mais qui n’est pas sans risque, une bonne occasion de découvrir ces vins. ♥♥

Domaines Landron (C32) : une autre belle propriété du Muscadet. Amphibolite Nature est discutable… mais les cuvées supérieures le sont beaucoup moins ! Vins de garde ♥♥

Domaine du Petit Métris (G15) : certes, l’accueil est souvent frisquet sur le SVI mais les vins sont beaux, variés et d’un excellent rapport qualité-prix, en particulier sur les liquoreux (Anjou). ♥♥♥

Château Soucherie (J27) : encore un beau domaine de l’Anjou, qui semble remonter. Le saut qualitatif sur les dernières années est net. ♥♥

Domaine aux Moines (M15) :  en Savennières, c’est un domaine très intéressant. Très sympathique de surcroît. ♥♥♥

Le Claux Delorme (H22) : nous sommes ici au Centre (Cher pour être exact). Des vins peu connus et souvent bien faits. ♥

+++

VALLEE DU RHÔNE

Enfin, la vallée du Rhône. 2009 devrait encore être présent, avec des vins certes plaisants mais très puissants. Les blancs manquent d’acidité. Un millésime de bonne facture mais sans doute un peu extrême. 2010 en revanche est superbe, en blanc comme en rouge. 2011 ne sera proposé qu’en blanc. C’est correct.

Jaboulet Philippe et Vincent (C34) : on ne présente plus cette jeune maison. Les vins sont clairs et nets. Mention particulière pour le Crozes-Hermitage Nouvelère. Les rouges me semblent un peu supérieurs aux blancs. ♥♥♥

Domaine de Beaurenard (A56) : bons rapports qualité prix. Joli cuvée en Châteauneuf du Pape. ♥♥

Domaine Bosquet des Papes (R60) : un autre domaine de Châteauneuf offrant de bons rapport qualité prix .♥♥

Château La Gardine (H12) : La Gardine est un domaine magnifique de Châteauneuf du Pape. Leur gamme s’est beaucoup étendue sur la vallée du Rhône. Chez eux, les incontournables se nomment en rouge : cuvée tradition, cuvée des générations Gaston Philippe et en Lirac, la cuvée confidentielle et Palmes. En blanc, la cuvée des générations Marie-Léoncie est un des vins de référence de l’appellation. ♥♥♥♥

Domaine Usseglio Raymond et Fils (J18) : un dernier domaine qui peut retenir votre attention. ♥

+++

Cette liste n’est ni exhaustive, ni exclusive. Les commentaires sont ouverts et elle sera sujette à évolution. Bonne lecture, bonne visite et bonne dégustation.

Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour.
    Merci pour cette liste, c’est intéressant et plutot tres complet je trouve.
    Quelques remarques:
    -quid de Mann? (et meme en poussant un peu DES Mann) Oubli ou non selection volontaire?
    -Haut Peyraguey 2007 indigent???!!!
    Wahou….chacun ses gouts, c’est entendu mais indigent….faut pas exagerer. En tout cas, je serai ravi de vous debarrasser des quelques bouteilles que vous avez en cave pour tenir compagnie a celle que j’ai deja…
    -une correction, Breton, c’est pas du Muscadet mais du Bourgueil. C’est neanmoins un domaine qui vaut le detour, en plus, ils sont sympas!

    1. Bonjour et merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire !

      – Mann : il faut bien laisser des choses de côté et je n’ai pas goûté ces domaines depuis longtemps, je me garderai donc d’en parler. Et puis… impossible d’être exhaustif. Comme je l’indique, il y a beaucoup de choses intéressantes dans les vignobles d’Alsace, même si Beck-Hartweg me semble représenter le haut du panier. Le risque de l’Alsace sont les domaines dont les vins se cassent la figure dans les deux ans qui suivent (Ginglinger au SVI, par exemple).

      – Clos Haut Peyraguey 2007 est un vin faible et certainement pas niveau du domaine. L’équilibre est mauvais et la palette aromatique insuffisante. Que je ne recommande pas ce vin n’ôte rien au fait que vous puissiez l’aimer. Je n’en ai bien entendu pas en cave, compte tenu de ce que j’ai dégusté. De sorte que je serai vraiment très surpris que ce vin évolue positivement, toutefois, on a toujours des surprises… je vous souhaite qu’elle soit bonne (le coup serait fatal pour mon honneur de dégustateur !:)). Si on aime le Sauternes, il y a bien meilleur vin à acheter sur ce millésime. En particulier, La Tour Blanche m’a très positivement surpris sur les dernières dégustations. Je ne parle bien entendu pas fonction de goût personnel mais en terme d’évaluation qualitative. Au delà de tout jugement sur un vin, votre goût personnel peut vous porter sur un produit en particulier. C’est indépendant de la qualité. Exemple personnel : j’aime beaucoup le Cahors du Domaine des Savarines et pourtant, je ne considère pas que que ce soit un beau vin. Un autre, a contrario, je n’aime pratiquement jamais les Bordeaux et pourtant je ne peux que reconnaître que Haut Brion 1976 est un grand vin ou que (dans une autre catégorie) Sociando Malet 1999 est une belle bouteille. Il n’en reste pas moins que, point de vue goût personnel, je n’aime pas ces vins.

      – Breton, mea culpa, j’ai tapé ça en plusieurs fois et je me suis trompé à la mise en page… évidemment, c’est Bourgueil (Chinon et Vouvray) ! Je les connais plus particulièrement pour leur vins natures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s