Las Trabassères 2011 by Le Roc des Anges (France, Roussillon)


Producteur : Le Roc des Anges, Marjorie et Stéphane Gallet

Vin : Las Trabassères (Carignan 100%)

Millésime : 2011

Origine : France, Roussillon

Prix : 50€ (France, Domaine)

Je n’ai pas l’habitude de parler de vins épuisés et rarement de vins de cette catégorie de prix. Pourtant, il faut plier devant  l’évidence : ce vin est exceptionnel. D’abord par sa provenance, une parcelle extraordinaire, où le sol est quasi inexistant (la roche mère affleure quasiment), interdisant à la vigne et au vigneron le moindre excès, la moindre expansivité. Parcelle orienté nord-est, à flan de montagne, un classique des grands terroirs du Roussillon. Et puis l’âge des vignes particulièrement élevé, la parcelle ayant été plantée en 1913. Les rendements sont infimes (de l’ordre de 18hl/ha en 2011, c’est deux fois moins qu’un Grand Cru de Bourgogne). Enfin, nous nous trouvons sur un 100% Carignan.

Cela donne un vin au nez encore fermé, ou plutôt retenu. Il est jeune, très jeune, indéniablement. Doucement il se livre, avec une grande délicatesse mais aussi, de manière contenue, une grande puissance. C’est une montagne ensoleillée, c’est un colosse endormi. Petit à petit, on découvre l’immense complexité et la matière de ce nez. Il impressionne. En bouche, le vin est plus loquace, peut-être encore sur l’expressivité de la jeunesse. L’équilibre est incroyable : la concentration est extrême mais sans qu’elle soit pesante. Ce vin est aussi dense et profond qu’il est élégant et aérien. Il marie les contraires. Puissant et juteux. Fruité, épicé et floral… Pour le moment c’est vraiment dans sa structure qu’on découvre sa beauté mais dans quelques années, il saura déployer une palette aromatique qui aura bien peu d’équivalent, tout en préservant une délicatesse subtile. Je disais que c’était un colosse endormi, peut-être est-ce plus une Artémis endormie.

Mais hélas, comme je le signalais plus tôt, vous n’aurez pas trop à vous soucier de savoir quand elle se réveillera puisque si vous n’en êtes déjà l’heureux dépositaire, ce chef d’oeuvre ne se trouve déjà plus au domaine.

94/100 ; 5 +

roc-anges

Publicités

2 commentaires

  1. Le « vielles vignes » 2011 (à majorité de carignan) est également superbe… et il me semble qu’il peut déjà se boire

    1. Je n’ai pas voulu parler des autres cuvées mais j’ai récemment goûté Segna Cor, Reliefs 2011 et 1903. L’ensemble s’apprécie déjà très bien (surtout Segna Cor et Reliefs). Il va sans dire que si ces vins sont tous « buvables », ils sont loin d’être en place. D’ailleurs, la cuvée que je commente peut tout à fait se boire, également.

      Segna Cor excepté (et que je connais mal), il faudra quand même leur laisser quelques années pour en tirer la quintessence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s