meilleurs domaines

Salon des Vignerons Indépendants de Paris (Printemps 2013), mes meilleurs domaines.


Comme chaque printemps et automne, je reviens avec quelques conseils pour le salon (SVI) des vignerons indépendants. Comme à chaque fois, je vous conseille de relire les billets précédents sur les SVI car la sélection évolue peu, en fait. On les trouve : ici. Pour cette fois, j’opte pour la présentation « best of », sans prendre en compte les régions. Puis je vous donnerai une petite liste complémentaire de domaines à tester. Je vous encourage à demander des détails en commentaire.

Avant tout, il faut signaler que la qualité globale augmente. Il y a, bien sûr, toujours des nanards mais viser au hasard ne revient plus à se tirer une balle dans le palais.

Ce printemps devraient être présentés majoritairement 2011 et 2012. Deux millésimes qui ne sont pas de grandes références. Ils vont demander de la finesse dans la sélection mais devraient offrir des vins plus vite accessibles que les 2009 et 2010 (qui, eux sont souvent de superbes millésimes). Si je devais très généralement noter 2011, je dirais qu’il faut plutôt chercher au Sud pour trouver de belles bouteilles (Rhône, Languedoc, Roussillon, Cahors). La Bourgogne a aussi tiré son épingle du jeu, avec des vins plutôt sympathiques à boire dès maintenant. Pour les autres régions, le tri sera plus intense. 2011 est dur en Centre-Loire, un peu meilleur plus à l’Ouest. C’est moyen en Bordelais, un peu mieux en Alsace. Le problème de 2011 dans les régions « faibles » c’est qu’en même temps que des conditions médiocres (pluie), il a fait relativement chaud. Le résultat sont des vins qui peuvent à la fois être trop mûrs (sucre) et pas assez (arômes). D’où un tri attentif en dégustation : guettez les taux d’alcool, les vins sans arômes ou verts et ceux qui semblent plat ou lourds. En ce qui concerne 2012, vous ne trouverez que des blancs. 2012 est, sur la papier, inférieur à 2011. Toutefois, nous sommes au tout début des sorties et il faudra juger sur pièce. A priori, les régions qui s’en sont le mieux tirées sont le Centre-Loire (Sancerre et Pouilly-Fumé par exemple), la Bourgogne, la vallée du Rhône et la Savoie (en gros, tout ce qui est plus à l’Est). Mon jugement s’arrêtera là vu que je n’ai pour le moment rien goûté de représentatif. Mon conseil, encore, être très prudent en dégustation.

Ceci expliqué, avançons vers les stands à ne pas rater.

Pour moi, s’il ne devait en rester qu’un, ce serait le MAS CAL DEMOURA (J43). Pour cette édition, je ne connais pas les millésimes présentés, fraîchement mis en bouteille. Nous serons sur 2011 en rouge et 2012 sur le reste. 2010, présenté sur la dernière édition était absolument exceptionnel, particulièrement sur Les Combariolles. Ne ratez pas non plus Paroles de Pierre, un blanc intriguant, très axé fraîcheur. Ce domaine travaille de manière irréprochable, aucune crainte à avoir sur la qualité des vins. Il est incroyable que Vincent Goumard arrive chaque année à élever son niveau, sans aucun doute, le résultat le travail abattu à la vigne et la précision de plus en plus poussée du tri à la vendange et sur table.

Le DOMAINE BUISSON HENRI ET GILLES (K29) de Saint-Romain est un autre incontournable. Leurs progrès sur les derniers millésimes sont également impressionnants. Les 2010 sont magnifiques et, au Grand Tasting, ce sont les Bourgognes qui m’ont le plus scotché (et pourtant, j’ai goûté Chanson, Bouchard, l’Arlot, Charlopin… sur des terroirs autrement plus réputés). Le Saint-Romain Sous Roche 2010 est exceptionnel… sans parler du Corton Les Renardes. Qu’ajouter d’autre sinon que les prix sont raisonnables ? Vraiment parfait.

Sur la dernière édition du salon, à l’Automne, un domaine m’a tout particulièrement impressionné. Il est installé dans une région malheureusement sous-estimée, affublée d’un imaginaire qui la dessert… en Savoie. C’est le DOMAINE DUPASQUIER (N34). Réellement une perle. Ses blancs, particulièrement sur 2010, encore disponible en novembre, sont d’une précision et d’une qualité extrême. La Jacquère 2010 est fraîche et aromatique, rappelant d’excellents Pinot Blanc. Un vin qui souffrirait la cuisine d’un macaronné ! Le Chardonnay 2010 est encore un peu retenu mais livre des arômes fruités et floraux qui augurent d’un vin superbe dans deux ou trois ans. La Roussette de Savoie 2010, est un vin d’une telle puissance et délicatesse qu’il est inconcevable de le servir sur une raclette. Enfin, en blanc, il ne faudra pas rater la Marestel 2009, qui ne révèlera ses charmes que dans quelques années. En rouge, tout est superbe sur 2009. La Mondeuse 2009 est particulièrement réussie. Ce vin, dans quelques années aussi, je vais le présenter à l’aveugle en parallèle de grandes Syrah du Rhône, car je suis certain qu’il leur en remontrera. La cerise sur le gâteau, pour nous, est que ces vins sortent tous sous les 10€ (10,90€ pour Marestel).

Le CHÂTEAU LA GARDINE (E26) est un autre classique du salon, de Châteauneuf-du-Pape. Ses 2010 sont particulièrement réussis, en blanc comme en rouge : Tradition Châteauneuf-du-Pape blanc et rouge et la Cuvée Marie Léoncie sont de remarquables vins, l’autre excellent produit est le Lirac Palmesune sorte de friandise vineuse. Chez eux, il ne faut pas hésiter à commander en primeur. La qualité est très régulière et les prix sont substantiellement plus bas. Dans la même appellation, je vous conseille de profiter de l’occasion de goûter le DOMAINE DE LA JANASSE (F27). C’est un domaine reconnu mais que, pour ma part, je n’apprécie pas toujours, particulièrement du fait des ses extractions et élevages poussés et de ses prix très élevés.

Plus accessible et tout aussi excellent, le CHÂTEAU D’OR ET DE GUEULE (C22), en Costières de Nîmes. Encore d’excellents produits, j’ai un faible pour la très rhodanienne cuvée de Syrah en VDP et surtout pour une cuvée exceptionnelle de Mourvèdre qu’est la Bolida. 

Pour ne pas surcharger ce Best of, je terminerai avec un très beau domaine de Cahors : le MAS DEL PERIE (K6). Ce domaine a entrepris un exemplaire travail parcellaire, une démarche qui doit absolument être soutenue dans cette appellation dotés de terroirs magnifiques mais très hétérogènes. On appréciera dans ce domaine la priorité donné au jus, avec des élevages millimétrés.

Quelques autres très bons domaines, par région

Bordeaux :

– Vignobles Darriet : gamme très cohérente, avec un Loupiac grandiose qui vieillit magnifiquement, Château Dauphiné-Rondillon.

– La Tour Blanche : un Sauternes de référence, dans le peloton de tête des meilleurs à un tarif on ne peut plus raisonnable.

– Clos Haut-Peyraguet : un nom prestigieux pour un vin qui peut parfois être superbe. Un peu surcôté.

Bourgogne :

– Domaine Tortochot : très beau domaine de Gevrey.

– Domaine Michel Magnien : encore une belle maison de Côte de Nuits.

– Domaine André Bonhomme : pris en charge par un jeune vigneron, un des très bons du Mâconnais. Grande précision d’élevage, vins très purs, demandant un peu de temps. Grand potentiel.

– Domaine Felettig : Une possibilité intéressante. Bon niveau.

Jura-Savoie :

– Domaine Rolet

– Château de l’Etoile

Languedoc-Roussillon :

– Bertrand Bergé

– Château des Nouvelles

– Domaine de Vénus

– Mas de Martin

– Domaine du Grand Arc

– Mas de Cynanque

– Domaine Sarda Malet

Loire :

– Domaine Aux Moines

– Domaine de Pallus

– Domaine Dagueneau Serge et Filles

– Domaine Breton

Provence :

– Roche Redonne

– Mas de la Dame

– Domaine du Jas d’Esclans

Rhône :

– Domaine du Bosquet des Papes

Sud-Ouest :

– Château Eugénie

– Domaine Cauhapé

– Lacapelle-Cabanac

– Domaine de l’Ancienne Cure

– Château d’Aydie

Publicités

Grand Tasting 2012, Paris : une sélection des meilleurs domaines


Le Grand Tasting est sans aucun doute un événement des plus intéressant pour l’amateur et même le professionnel. C’est l’occasion de goûter la crème de la production française, et de goûter certains domaines qui ne se déplacent jamais. Certes la sélection a ses défauts, certes beaucoup de références sont absentes. Il n’en reste pas moins qu’il est rare de trouver une telle concentration de grands vins. Dans cet article, je vais partager ma propre sélection de domaines à ne par rater. Comme pour le billet sur les Vignerons Indépendants, je noterai les stands avec un nombre croissant de coeurs (♥) pour hiérarchiser mes préférences, étant donné leur nombre important. Il n’y a pratiquement pas de domaines à éviter sur ce salon donc prenez aussi le temps d’explorer la liste des exposants.

+++

ALSACE

Parent pauvre du Grand Tasting, en tout et pour tout 6 domaines, tous de bon niveau. Je retiendrais un nom en particulier :

– Domaine Marcel Deiss ♥♥♥♥♥ : Absolument incontournable. C’est l’un des meilleurs domaines du salon. Vins souvent exceptionnels, mettant en avant la complantation (mélange des cépages sur la même parcelle, vendange et vinification sans distinction de cépage). Le taux de sucre résiduel est cependant variable peuvent surprendre. La dégustation y est toujours menée de main de maître.

+++

BEAUJOLAIS

Sept exposants. On évitera soigneusement Duboeuf, le bourreau de cette région. Un domaine sort du lot.

– Domaine Piron ♥♥♥ : un beau domaine du Beaujolais qui travaille impeccablement. Une bonne occasion pour vous réconcilier avec cette région.

– Villa Ponciago ♥♥ : domaine repris par Henriot (avec Bouchard et Fèvre). Un gros travail y est réalisé. Les vins sont de plus en plus jolis.

+++

BORDELAIS

C’est le gros du contingent. 134 domaines, si je ne me suis pas trompé. Je ne vais que citer les noms. Les domaines de cette région ont la fâcheuse tendance à ne pas prendre au sérieux les amateurs (français). La plupart sont à cours de vin le samedi en milieu d’après-midi. Ils ne présentent que rarement les grands millésimes… l’an dernier nous était resservi les 2007 sur beaucoup de stands. Figeac était même une caricature car ils proposaient certes trois millésimes à la dégustation, mais les trois plus faibles de la dernière décennie (je me réfère à mes dégustations et une compilation de différentes lectures sur le sujet).

Château Belgrave (♥♥), Château Beychevelle (♥♥, semble se remettre de deux millésimes vraiment faibles, je parle de 2007 et 2008), Château Boyd-Cantenac (♥♥), Château Branaire-Ducru (♥♥♥♥♥), Château Brane-Cantenac (♥♥♥, l’excellente surprise de l’an dernier, même sur 2007), Château Brown (♥), Château Canon(♥♥♥, m’a quand même vraiment déçu l’an dernier), Château Cantemerle (♥♥), Château Carbonnieux (♥♥), Château Charmail (♥), Château Clauzet (♥♥♥), Château Cos d’Estournel (♥♥♥), Château Coutet (♥♥♥♥), Château d’Issan (♥♥♥♥), Château d’Agassac (♥♥), Château de Fieuzal (♥♥), Château de Rayne-Vigneau (♥), Château Faugères (♥♥), Château Figeac (♥♥♥♥), Château Fleur Cardinale (♥♥), Château Fonroque (♥♥♥), Château Giscours (♥♥♥♥), Château Grand-Corbin-Despagne (♥♥), Château Grand-Puy Ducasse (♥♥♥), Château La Dominique (♥♥), Château La Gaffelière (♥♥♥), Château La Lagune (♥♥♥♥), Château la Tour Blanche (♥♥♥), Château Lagrange (♥♥♥), Château Langoa-Barton (♥♥♥), Château Laroze (♥♥♥), Château Lascombes (♥♥♥), Château Les Carmes Haut-Brion (♥♥♥), Château Magdeleine (♥♥♥), Château Phélan Ségur (♥♥), Château Pibran (♥♥♥), Château Poujeaux (♥), Château Prieuré Lichine (♥♥♥), Château Rauzan-Ségla (♥♥♥♥), Château Rollan de By (♥), Château Seguin (♥), Château Siran (♥♥), Château Smith-Haut-Lafitte (♥♥♥), Château Sociando-Mallet (♥♥♥), Château Suduiraut (♥♥), Château Talbot (♥♥), Château Valandraud (♥♥♥♥♥), Clos Haut Peyraguet (♥), Domaine de Chevalier (♥♥♥♥♥), Domaine de l’A (♥♥♥♥), Domaines Pierre et Denis Dubourdieu (♥♥♥).

+++

BOURGOGNE

Beaucoup moins représentée, la Bourgogne vous offre quand même quelques beaux domaines à découvrir

– Bouchard Père et Fils (♥♥♥♥) : indiscutablement l’un des tous meilleurs négoces de la Côte de Beaune. Le niveau se renforce depuis le rachat par Henriot.

– Le Clos de Tart (♥♥♥♥♥) : domaine exceptionnel mais présent uniquement en Master Class d’habitude, depuis le malheureux précédent de la première édition.

– Domaine Chanson Père et Fils (♥♥♥) : très bon négoce, propriété de Bollinger diffusion.

– Domaine Chevalier Père et Fils (♥♥♥) : un domaine intéressant.

– Domaine de l’Arlot (♥♥♥♥) : encore un beau domaine, à ne pas rater.

– Domaine Henri et Gilles Buisson (♥♥♥♥) : ce domaine qui monte est aussi un des rares à offrir de vins à un prix raisonnable.

– Domaine Trapet Père et Fils (♥♥♥♥♥) : une des références de Gevrey-Chambertin. Ses vins font toutefois débat (notamment d’un point de vue pécuniaire). Une belle occasion de se faire une idée.

– Domaine Lucien Muzard et Fils (♥♥♥)

– Domaine Philippe Charlopin-Parizot (♥♥♥♥) : dans un style radicalement moderne, Philippe Charlopin reste un peu l’ovni de Gevrey-Chambertin. Il fait des vins très mûrs, très riches, très concentrés. Il divise, donc. Pour l’anecdote, il a pris le parti de favoriser sa diffusion en restauration et vend donc ses vins au domaine au même prix qu’un restaurant. L’avantage, c’est que vous avez tout intérêt à boire ses vins dans les établissements qui le diffusent !

– Frédéric Magnien (♥♥♥) : du négoce haut de gamme. Beaux vins.

– William Fèvre (♥♥♥♥♥) : le plus important propriétaire de Grand Crus de Chablis. Il fait partie du groupe Henriot.

+++

CHAMPAGNE

La Champagne est l’autre région sur représentée du Grand Tasting mais à la différence de Bordeaux, vous pourrez y goûter presque tous les grands, y compris les cuvées prestiges. C’est réellement une occasion unique. Un absent de marque cette année (sauf erreur du site, c’est Pol Roger).

– Agrapart et Fils (♥♥♥♥) : petit domaine indépendant. Une série de Champagne très intéressante avec des vins plutôt sur la minéralité.

– André Jacquart (♥♥♥) : à ne pas confondre avec la marque homonyme. Domaine indépendant qui propose un des meilleurs rapport qualité prix de la région.

– Bollinger (♥♥♥♥♥) : on ne présente plus la maison dont les vins ne goûtent pas toujours parfaitement sur le salon. L’an dernier la Grande Année 2002 et surtout la Grande Année Rosé 2004 étaient de très grands vins.

– Charles Heidsieck (♥♥♥♥♥) : pas nécessairement la maison la plus connue mais assurément une des meilleures. Son brut réserve est fantastique. Son rosé est un des meilleurs de la région (peut-être parce qu’il est pratiquement blanc). Sa cuvée prestige…

– Deutz (♥♥♥) : ne vaut le coup que pour Amour de Deutz et William Deutz.

– Drappier (♥♥♥♥) : beau domaine aux champagnes intriguants. Très intéressant, à ne pas rater.

– Duval-Leroy (♥♥♥) : correct.

– Françoise Bedel (♥♥♥♥) : Encore un beau domaine familial, tous les vins y sont superbes. Presque un 5 étoile.

– Gonet-Medeville (♥♥♥♥)

– Gosset (♥♥♥♥) : connu pour son packaging un peu étrange. Très très bon.

– H. Blin (♥♥♥♥)

– Henriot (♥♥♥) : maison plus simple mais fiable et très bien positionnée.

– Jacquesson (♥♥♥♥) : quite ou double. Cela fait deux ans que je suis déçu par leurs vins, y compris les nouvelles cuvées prestige… espérons pour cette année.

– Krug (♥♥♥♥♥) : uniquement en Master Class. Un des sommets absolus de la Champagne (de tous points de vue).

– Louis Roederer (♥♥♥♥) : à confirmer que Roederer sera présent en dehors des Master Class. Ne pas rater la légendaire cuvée Cristal… même si je ne la considère pas comme la meilleure de ce genre.

– Pierre Gimonnet et Fils (♥♥♥♥♥) : pour finir, un domaine indépendant. Très, très belle gamme.

+++

LANGUEDOC

Peu de domaines sont présents. En grande partie à cause du coût de ce salon. Toutefois quelques stands sont à retenir. Je signale aussi la présence du très controversé Mas de Daumas Gassac auquel j’ai pour ma part ôté ma confiance.

– CIVL (♥♥♥♥♥) : voilà un stand incontournable ! Le CIVL a sélectionné une série de domaines représentatifs de la région et propose une très efficace et très intelligente horizontale par appellation. Vous pourrez par exemple y goûter les Combariolles 2010 du Mas Cal Demoura. C’est dire le niveau des vins.

– Domaine de l’Hortus (♥♥♥) : un joli domaine qui sort des vins au profil facilement appréciable et de bonne tenue dans le temps.

– Domaine Gayda (♥♥♥) : style plus moderne, parfois un brin trop extrait. Ca reste du beau travail et, servi en contexte, les vins claqueront !

+++

PROVENCE

Très réduite mais très belle sélection en Provence, région sous estimée.

– Château de Bellet (♥♥♥♥♥) : il n’y a pas à dire… sur 2009/2010 ce domaine était au sommet de la production française. Et pourtant, quel vignoble étrange, quasiment planté dans la ville de Nice !

– Château de Pibarnon (♥♥♥♥♥) : encore plusieurs fois cette année j’ai été envoûté par leurs vins, notamment un 1998 et un 2001. Puissance, élégance et complexité. Incontournable.

– Domaine de la Bégude (♥♥♥) : très bon domaine de Bandol. Plus accessible que Pibarnon.

+++

ROUSSILLON

Là encore une sélection limitée mais hautement qualitative.

– Domaine de Vénus (♥♥♥) : beaucoup de vins intéressants, sur l’équilibre et la finesse. Un blanc d’exception L’Effrontée… belle découverte à faire.

– Domaine du Clos des Fées (♥♥♥♥(♥)) : si les 2010 sont au niveau des 2009, je passe 5 coeurs ;). Je n’ai jamais apprécié la cuvée icône La Petite Sibérie mais il faut reconnaître que les 2009 étaient d’une précision sans comparaison avec les millésimes que j’ai pu goûter avant. Le Clos des Fées ou encore Images Dérisoires étaient fantastiques. De surcroît, Hervé fait le show et vous propose généralement une verticale sur deux jours de La Petite Sibérie… on peut dire ce qu’on veut mais les Bordelais, avec des volumes pourtant incomparables, se gardent bien d’en faire autant.

– Domaine Modat (♥♥♥) : un dernier domaine intéressant du Roussillon.

+++

SUD-OUEST

Les représentants traditionnels de cette région ayant déserté, il n’en restera qu’un :

– Château de Chambert (♥♥♥) : repris par un « Geek » intelligent, qui a engagé M Dubourdieu comme oenologue-consultant, le château a fait un grand bon en avant. Et quel lieu magnifique !

+++

VALLEE DE LA LOIRE

Comme chaque année, beaucoup de domaines ont fait le déplacement. Vestige du prestige historique de la Loire à Paris ?

– Château Soucherie (♥♥♥) : très jolis vins, une des références de sa région.

– Domaine aux Moines (♥♥♥) : un des bons domaines de Savennières.

– Domaine De la Taille Aux Loups (♥♥♥) : Montlouis-sur-Loire, Jacky Blot est un vigneron attachant qui n’a pas la langue dans sa poche. Ses vins sont intéressants, particulièrement les rouges (domaine de la Butte).

– Domaine des Baumards (♥♥♥♥) : il faut reconnaître un mérite aux Baumards, c’est d’être au sommet de leur appellation depuis bien longtemps. Leur discours sur la capsule à vis (dont ils sont de fervents défenseurs) est pour le moins partisan, écoutez le d’une oreille critique.

– Domaine des Grandes Espérances (♥♥♥) : autre joli domaine de Montlouis. Mérite le détour.

– Domaine François Crochet (♥♥) : Sancerre. bon niveau et bons prix.

– Domaine Henri Bourgeois (♥♥♥♥) : ils produisent des vins sur l’ensemble de la vallée de la Loire, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande. Le niveau est très bon. On recommandera en particulier de goûter La Bourgeoise, Jadis, d’Antan et le Clos Henri.

– Domaine Henir Pellé (♥♥♥) : domaine situé au sud de Sancerre, à Mentou-Salon. Les rouges comme les blancs sont exemplaires.

– Domaine Lucien Crochet (♥♥♥♥)

– Domaine Olga Raffault (♥♥♥)

– Domaine Saget (♥♥♥) : on parle souvent, dans le monde des amateurs, des petits domaines artisanaux. C’est oublier que de plus grands font aussi un travail remarquable. Les domaines Saget en sont un bon exemple. Une cuvée particulièrement, la Petite Perrrière fait la démonstration incontestable de leur savoir faire. On ne ratera pas par ailleurs la cuvée Mégalithe du Domaine de la Perrière et leur superbe Savennières du Château de La Mulonnière.

– Domaine Vacheron (♥♥♥♥♥) : sans aucun doute une des références de l’appellation Sancerre, particulièrement en rouge.

+++

VALLEE DU RHONE

– Château la Gardine (♥♥♥♥♥) : un des classiques de Châteauneuf du Pape. Son Blanc, Vieilles Vignes cuvée Marie-Léoncie est une référence de l’appellation. A ne pas rater !

– Domaine de la Mordorée (♥♥♥♥) : excellent domaine de Lirac, possède une excellente et rare cuvée de Châteauneuf. Tout y est excellent, rosé (Tavel) inclus, qui est un des meilleurs de France.

– Domaine Les Gouberts (♥♥♥♥) : domaine de Gigondas. Dégusté l’an dernier, les vins sont de très grande classe.

– Domaine Pierre Gaillard (♥♥♥♥)

– Domaine Richaud (♥♥♥♥♥) : Cairanne. Là encore une référence à ne pas rater.

– Château de Beaucastel (♥♥♥♥♥) : chez Beaucastel (Perrin), la seule chose qui vaille le coup, c’est Beaucastel. Les rouges comme les blancs sont incontournables. Par contre, le négoce est décevant.

– Jean-Luc Colombo (♥♥♥) : valeur sûre de Cornas, des vins souvent accessible dès leur jeunesse. Excellents rapport qualité prix de la cuvée la plus simple, Côte du Rhône les Abeilles.

– Les Cailloux-André Brunel (♥♥♥♥♥) : un dernier classique de Châteauneuf… dans un style extrêmement charpenté, qui demande beaucoup de patience.

Et bien il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter bonne visite. Durant le salon, vous pourrez me suivre sur Twitter… si j’ai le temps d’y passer 😉

Salon des Vignerons Indépendants Paris Automne 2012, ma sélection des meilleurs domaines.


Comme chaque année se tiendra à Paris, porte de Versailles, le Salon des Vignerons Indépendants (j’abrègerai pour la suite en « SVI »). Cette année, ce sera du 22 au 25 novembre 2012.

Je ne peux que vous recommander d’y aller. Certes, il y a du monde, certes c’est immense, mais au milieu de ces centaines d’exposants, vous trouverez des perles, largement de quoi peupler votre cave pour une année ! Et contrairement aux FAV, là vous pourrez goûter, là vous pourrez parler et là vous pourrez faire vivre un vigneron, sa famille et les villages de nos campagnes. Une bonne occasion de supporter notre économie.

Cette tirade éthique faite, venons-en au coeur du « problème ». Je traiterai région par région en reprenant l’ordre alphabétique cher aux SVI et vous ferai un petit récapitulatif des millésimes en cours. Je me permets pour la synthèse d’ajouter des petits coeurs (maximum 4) afin de vous donner une idée de comment je situe le domaine. ♥ = vaut le coup ; ♥♥ bon domaine ; ♥♥♥ très bon domaine ; ♥♥♥♥ domaine de référence/incontournable sur le salon. D’expérience, je vous recommande chaudement de préparer votre visite et noter à l’avance les numéro de stand qui vous intéressent. Naturellement, les meilleurs jours sont jeudi et vendredi… dans la journée… Enfin, concernant l’ordre des dégustations, j’ai tendance à penser « qu’importe » du moment que vous évitez les alcools et les vins fortifiés en milieu de dégustation.

+++

ALSACE

L’Alsace n’est pas la région la plus représentée au salon. Il y a de bons vignerons et le niveau moyen est plutôt correct. Les millésimes présents seront 2007, 2008 (surtout pour les VT et SGN), 2009, 2010 et 2011. 2007 et 2008 sont deux très bonnes à excellentes années. 2007 était assez froide, parfaite pour les vendanges tardives (VT) et sélection de grains nobles (SGN). Les vins sont de longue garde. 2008 fut encore supérieure avec des vins absolument superbes. 2009 est une année chaude qui a livré des vins facile à boire dès leur jeunesse, cependant, ils manquent souvent d’acidité. C’est l’année parfaite pour les rouges. 2010 est encore une superbe année. 2011 a aussi été très chaude et donne des vins de moins longue garde.

Domaine Beck-Hartweg (G48) : domaine que conduit un jeune vigneron. Exigeant, très conscient de son terroir. Non seulement vous apprendrez beaucoup en discutant avec lui, mais il réalise des vins superbes et précis. Les tarifs sont excellents. Hautement recommandé. ♥♥♥♥

Domaine Joseph Scharsch (B60) : bon domaine, représentatif de la région, je dirais. ♥

+++

BORDEAUX

C’est le gros du contingent. Beaucoup, beaucoup de domaines. C’est aussi la région dont je suis le moins expert et sur laquelle j’aurai proportionnellement le moins de recommandations à faire. Les Bordeaux de petits châteaux sont souvent bien positionnés en matière de prix, même si les meilleurs exagèrent quand même… Côté millésimes, vous trouverez sans doute 2007, 2008, 2009 et 2010 peut-être 2011 en blanc. 2007 est une année faible à moyenne, globalement des vins pas mûrs, développant parfois des faux goûts. A éviter. En liquoreux (Sauternes, Loupiac…) c’est en revanche un bon millésime. 2008 est une année facile, millésime correct. Elle  a donné des vins très disponibles, sans doute pas de grande garde mais plaisants à boire dès leur prime jeunesse. Ils goûtent bien en ce moment. En liquoreux, c’est une année quelconque. 2009 est une grande année (et c’est la seule région en France), en rouge comme en blanc comme en liquoreux. C’est une année a priori de longue garde. Acheter sans hésiter. Le millésime 2010 est sans doute encore supérieur au 2009, c’est dire. Plus de fruit, plus accessible. La plupart des grands ne sont toujours pas sortis. En liquoreux, les vins devraient encore être en élevage… c’est 2011 qu’il faudra viser dans cette catégorie dans quelques années.

Château Fontis (K26) : jolis vins, bonne garde et très bon rapport qualité prix. ♥♥

Vignobles Darriet (S36) : gamme étendue et complète, rouge, blanc et liquoreux. Situé dans les Graves et à Loupiac, cette maison regroupe différents domaines. Le Château Moutin est une référence fiable en Graves, le Château Dauphiné-Rondillon produit des Loupiac de haut niveau. ♥♥♥

Château La Tour Blanche (D37) : une très belle propriété du Sauternais. Les vins sont exemplaires. ♥♥♥

Château Vieux Larmande (R48) : bon représentait du Libounais (Saint-Emilion). Les vins ont un belle tenue dans le temps. Privilégier la cuvée « tradition » Château Vieux Larmande en Saint-Emilion Grand Cru. ♥

Clos Haut-Peyraguet (F28) : domaine renommé du Sauternais. Les vins sont généralement bons mais manquent parfois de définition. 2007, par exemple, était indigent. ♥♥

+++

BOURGOGNE-BEAUJOLAIS

Une sélection étonnamment qualitative pour cette région où le vin se fait de plus en plus rare et les clients de plus en plus nombreux : traduction, les prix montent et les disponibilités baissent. Vous trouverez principalement 2008, 2009, 2010 et 2011. 2008 est une année correcte à bonne. Les vins rouges sont fins et élégants. En blanc, c’est résolument grand, une année d’exception. 2009 est une très belle année en rouge, avec des vins puissants, bien nés et étonnamment ouverts. En blanc, ce fut une année moyenne avec une tendance à un manque d’acidité, chose qui rend les vins assez larges et moins jouissif que 2008 et 2010. 2010 est bon en rouge, moins exubérant que 2009. En blanc c’est excellent, comparable et supérieur à 2008 dans bien des cas. Achat obligatoire dans cette couleur. 2011 devrait commencer à être disponible en blanc. Profil proche de 2009 avec des vins très mûrs, à choisir au coup par coup. Sans doute, comme 2009 et 2006 auparavant, des vins plaisants à boire avant 10 ans, en attendant les 2008 et 2010…

Domaine Buisson Henri et Gilles (B31) : un domaine qui arrive petit à petit en haut de la hiérarchie bourguignonne. Profitez-en pour vous positionner tant que les vins sont disponibles ET bon marché (pour la Bourgogne). ♥♥♥

Domaine André Bonhomme  (K20) : Viré-Clessé est sans doute une des appellations les plus attachantes de Bourgogne. Ses vins n’ont rien à voir avec rien : très haute maturité, production de moelleux régulière… C’est à découvrir et ce sont de beaux rapport qualité prix. ♥♥♥

Domaine Felletig (H26) : un autre domaine recommandable. ♥♥

Domaine Magnien Michel & Fils (D2) : Monsieur Magnien père est l’archétype du vigneron bourguignon… un peu bourru. Les vins sont grands, les tarifs « raisonnables ». ♥♥♥♥

Domaine Dupont-Tisserandot (G74) : un domaine dans le bonne moyenne. ♥♥

Domaine Taupenot-Merme (Q9) : excellente adresse qui, incroyablement, se rend toujours sur le salon. Les quantités sont limitées, les tarifs bourguignon… mais c’est excellent. ♥♥♥♥

Domaine Tortochot (K4) : un référence sûre de Gevrey-Chambertin. A mon avis un peu cher. ♥♥♥

+++

CHAMPAGNE

La sélection semble se réduire d’année en année. Il reste encore quelques domaines intéressants. Le millésime 2007 va commencer à sortir et c’est excellent, goûtez !

Champagne Pierre Moncuit (J13) : Sans aucun doute, la meilleure adresse de champagne présente sur le salon depuis que Agrapart a jeté l’éponge. ♥♥♥♥

Champagne Waris-Larmandier (L76) : L’autre bonne adresse, dans un style différent. ♥♥♥

+++

JURA-SAVOIE

Belle sélection de domaines. On notera et déplorera l’absence de Stéphane Tissot. Il faut dire que si le stand du domaine connaissait un succès impressionnant, les ventes ne suivaient pas vraiment. Côté millésime, vous devriez trouver 2010 et 2011, peut-être quelques vestiges de 2009 aussi. 2009 est bon en rouge, moins bien en blanc (moyen car trop chaud). 2010 est excellent en blanc. 2011 devrait être également un peu en retrait mais je n’ai rien goûté jusque là.

Domaine Berthet-Bondet (H49) : Très bon domaine du Jura. On notera en particulier des version ouillées et non ouillées de différents vins. Son Château-Chalon (un vin jaune « village ») est très élégant et délicat. ♥♥♥

Château de l’Etoile (B25) : Une autre possibilité meilleure marché. ♥♥

Domaine Rolet Père et Fils (A63) : Un des grands du Jura. ♥♥♥

Domaine Jacques Tissot (Q38) : Des vins variés, faciles et bons marché ♥

Domaine Dupasquier (Q43) : Sans aucun doute un des incontournables du salon. Ses Roussettes et sa Mondeuse sont exemplaires. ♥♥♥♥

+++

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Toujours le gros de bonnes affaires du salon. Certains domaines deviennent plus difficile à approvisionner et c’est une bonne nouvelle. Nous allons trouver principalement cette année 2010 et 2011. En synthèse, on pourra dire que 2008 était un année difficile en rouge, ça se confirme en bouteille avec des résultats très hétérogènes. En blanc, ce fut bon. 2009 n’est pas l’année exceptionnelle qu’on a eu uniquement à Bordeaux ;). Les rouges sont plaisants à boire mais font preuve d’une concentration et d’un alcool parfois un peu extrême, en blanc, c’est assez dur avec des acidités en berne. 2010 est globalement un très beau millésime, peut-être même exceptionnel, mais l’avenir nous le dira. 2011 se présente bien également. Toutefois, aucune contre indication majeure d’achat sur ces années (alors que 2009 est assez nettement à éviter en blanc sec de Loire et d’Alsace, par exemple). Naturellement gardez à l’esprit que lorsqu’on parle en général d’un millésime à l’échelle d’une région comme le Languedoc, il faut prendre cela avec mesure et comme une simple indication. Comme chaque année, le désormais très controversé Daumas Gassac sera présent. C’est un domaine que je déconseille formellement d’acheter tant le niveau a baissé ces 10 dernières années… mais c’est une occasion rare de goûter pour s’en rendre compte par soi-même. Dans le même esprit je vous signale Cazes et Mas Amiel, plus sujet à discussion, dont le style est devenu par trop commercial.

Domaine Le Nouveau Monde (S41) : très bon rapport qualité prix. Bons vins. ♥♥

Domaine La Tour Vieille (R38) : un peu consensuel mais avec une gamme amusante et intéressante. ♥

Domaine Bertrand Bergé (D73) : un Grand de Fitou. Ne ratez pas sa cuvée de Syrah Jean Sirven : chère mais exceptionnelle. ♥♥♥♥

Mas de Martin (H24) : encore une bonne adresse et de très bons prix. ♥♥

Château des Nouvelles (E24) : un autre de Fitou dont le propriétaire n’a pas la langue de bois. Superbe Muscat, entre autres… ♥♥♥

Domaine du Grand Arc (G35) : Corbières. Beaux vins, bons prix et des vignerons qui ne se prennent pas la tête. ♥♥♥

Château d’Or et de Gueule (G22) : une femme est à la tête de ce domaines des Costières de Nîmes. Ses vins sont d’une élégance folle. La Bolida, sa grande cuvée, est également exceptionnelle. ♥♥♥♥

Mas Cal Demoura (G32) : on ne présente plus ce domaine extraordinaire. Il a atteint l’excellence en partant pourtant déjà de très haut lors de son rachat. Les vins gagnent chaque année en précision et en expression. La gamme se construit au fil des millésimes. On se trouve ici en Terrasses du Larzac, un terroir magnifique, qui garde toujours de la fraîcheur et produit des vins magnifiques. Toutes les cuvées sont superbes, avec un « + » particulier pour Paroles de Pierre en blanc, l’Infidèle et les Combarioles en rouge. ♥♥♥♥

Mas de Cynaque (C70) : autre domaine « récent ». Les vins y sont un rien moins précis qu’au Mas Cal Demoura. Cela reste quand même parmi les meilleurs de Saint-Chignan. ♥♥♥

Mas Karolina (J34) : avec ce domaine, nous entrons en Roussillon. Les vins y sont charmants mais manquent peut-être un peu de structure. ♥♥

Domaine de Vénus (T36) : autre domaine du Roussillon. Les prix sont remarquablement bas pour la qualité. Les rouges sont tous très beaux, l’Effrontée en blanc est une cuvée qui mérite le détour. Un défaut ? l’utilisation des bouchons synthétiques sur certaines cuvées. ♥♥♥

Domaine Modat (L39) : Roussillon. Jolis vins, très beau travail. ♥♥♥

Château Pradal (S32) : Une jolie gamme de vins fortifiés et d’alcools. ♥♥

+++

PROVENCE

J’ai peu goûté cette région ces dernières années. A noter que 2009 était vraiment superbe en rouge, 2010 lui semble supérieur dans les deux couleurs. En gros, pas de millésime faible depuis 2005.

Domaine la Roche Redonne (L74) : un très bon représentant de Bandol, dont les tarifs sont raisonnables par rapport aux références de la région. ♥♥♥

Domaine de la Bastide Blanche (F22) : un autre bon domaine. ♥♥

Domaine Henri Bonnaud (H59) : sur les Côteaux d’Aix, un domaine qui se développe. ♥♥

Domaine Leccia (L12) : à ne pas confondre avec Yves Leccia (le Domaine est un peu de dessous). Un des seuls domaines corses au SVI, qui vaille le détour. ♥

+++

SUD-OUEST

Nous trouverons cette année 2009, 2010 et peut-être quelques 2011. 2009 après la splendide 2008 est une année too much. Les rouges sont vraiment trop mûrs, déséquilibrés par l’alcool. 2010 a offert de bien meilleurs résultats, un millésime à suivre et qui pourrait bien être excellent. Au SVI, le Sud-Ouest, c’est surtout Cahors, c’est-à-dire une appellation parmi les plus dynamiques de France. Si je n’ai qu’un conseil à vous donner, c’est d’aller goûter ce qu’ils font. C’est formidable et les possibilités sont infinies.

Château Eugénie (S29) : une propriété familiale comme beaucoup sur le salon, on ne ratera pas la « Cuvée Réservée de l’Aïeul » qui est exemplaire sur l’appellation et offre une bonne garde. ♥♥♥

Château Lamartine (H23) : il s’agit souvent du domaine que je place en tête. Les vins sont équilibrés, l’ensemble de la gamme est impeccable. Chez eux, l’incontournable c’est « Expression » ♥♥♥♥

Château Lacapelle-Cabanac (E19) : ce domaine propose de beaux vins, dans un style plus moderne que les deux précédents, et sans doute le plus moderne que vous pourrez goûter au SVI. Des vins très concentrés, très extraits avec un élevage assez présent. C’est jouissif si on adhère à ce style. ♥♥♥♥

Clos Troteligotte (T10) : domaine qui monte, domaine qui innove. L’ensemble des cuvées est là-aussi très intéressant. A découvrir. ♥♥♥♥

Clos Triguedina (H51) : historiquement, il s’agit d’un des domaines à avoir le plus tôt développé la qualité. Durant les années noires de Cahors, il fut l’un des ses rares porte-étendard. Les vins sont parfois un peu trop puissants mais sur 2008, par exemple,   le niveau atteint était exceptionnel. La cuvée que je préfère est souvent « Probus », le « Petit Clos » est, lui, plutôt à oublier. ♥♥♥

Mas Del Périé (L12) : Encore un domaine intéressant. Plutôt plus moderne. ♥♥♥

Domaine Cauhapé (Q48) : ici, nous quittons Cahors. Ce domaine fait partie des meilleurs représentants du Jurançon. Les prix sont à l’avenant mais la qualité est au rendez-vous. ♥♥♥♥

Domaine de l’Ancienne Cure (A54) : Bergerac. Domaine moderne, assez commercial dans ses pratiques et français jusqu’au bout des doigts (ne comptez pas avoir des informations précises et fiables sur les vins). La plupart des produits sont de bonne facture. ♥♥

Château d’Aydie (C36) : un domaine familial parmi les plus étendus du Madiran. Gamme très complète et recommandable. Attention aux bouchages des Pacherencs. ♥♥

+++

VALLEE DE LA LOIRE

Voilà encore une région étendue et diverse. Les vins en vente devraient aller au minimum de 2009 à 2011. En blanc sec. 2009 est plutôt faible, acidités basses, fruits trop mûrs. 2010 est exceptionnel, un millésime magnifique (ce qui n’a pas empêché des ratés). 2011 est moyen voire faible du fait d’acidités faibles et de maturités physiologiques élevées. Les vins manquent d’équilibre. En rouge, c’est l’inverse. 2009 est bon, quoique de garde moyenne, 2010 est correct mais à suivre car il y a des risques de sous-maturité. 2011 devrait être bon. En liquoreux, 2009 est exceptionnel, 2010 devrait être bon (tous les vins ne sont pas sortis).

Domaine Breton (M23) : joli domaine de Tourraine (Bourgueil, Chinon, Vouvray). Le domaine a entre autre caractéristique de produire des vins natures (sans soufre ajouté). Démarche intéressante mais qui n’est pas sans risque, une bonne occasion de découvrir ces vins. ♥♥

Domaines Landron (C32) : une autre belle propriété du Muscadet. Amphibolite Nature est discutable… mais les cuvées supérieures le sont beaucoup moins ! Vins de garde ♥♥

Domaine du Petit Métris (G15) : certes, l’accueil est souvent frisquet sur le SVI mais les vins sont beaux, variés et d’un excellent rapport qualité-prix, en particulier sur les liquoreux (Anjou). ♥♥♥

Château Soucherie (J27) : encore un beau domaine de l’Anjou, qui semble remonter. Le saut qualitatif sur les dernières années est net. ♥♥

Domaine aux Moines (M15) :  en Savennières, c’est un domaine très intéressant. Très sympathique de surcroît. ♥♥♥

Le Claux Delorme (H22) : nous sommes ici au Centre (Cher pour être exact). Des vins peu connus et souvent bien faits. ♥

+++

VALLEE DU RHÔNE

Enfin, la vallée du Rhône. 2009 devrait encore être présent, avec des vins certes plaisants mais très puissants. Les blancs manquent d’acidité. Un millésime de bonne facture mais sans doute un peu extrême. 2010 en revanche est superbe, en blanc comme en rouge. 2011 ne sera proposé qu’en blanc. C’est correct.

Jaboulet Philippe et Vincent (C34) : on ne présente plus cette jeune maison. Les vins sont clairs et nets. Mention particulière pour le Crozes-Hermitage Nouvelère. Les rouges me semblent un peu supérieurs aux blancs. ♥♥♥

Domaine de Beaurenard (A56) : bons rapports qualité prix. Joli cuvée en Châteauneuf du Pape. ♥♥

Domaine Bosquet des Papes (R60) : un autre domaine de Châteauneuf offrant de bons rapport qualité prix .♥♥

Château La Gardine (H12) : La Gardine est un domaine magnifique de Châteauneuf du Pape. Leur gamme s’est beaucoup étendue sur la vallée du Rhône. Chez eux, les incontournables se nomment en rouge : cuvée tradition, cuvée des générations Gaston Philippe et en Lirac, la cuvée confidentielle et Palmes. En blanc, la cuvée des générations Marie-Léoncie est un des vins de référence de l’appellation. ♥♥♥♥

Domaine Usseglio Raymond et Fils (J18) : un dernier domaine qui peut retenir votre attention. ♥

+++

Cette liste n’est ni exhaustive, ni exclusive. Les commentaires sont ouverts et elle sera sujette à évolution. Bonne lecture, bonne visite et bonne dégustation.