Mendoza

Alko’s: Alamos Chardonnay 2009 by Catena (Argentina, Mendoza)


Today we travel to Argentina with a wine from Mendoza. Mendoza is the leading wine region in Argentina, in terms of quantity as well as reputation. Most grape varieties grown are red: Malbec, Cabernet, Merlot, Syrah. But some good results are to be found with Chardonnay and Torrontes. Sauvignon blanc and Viognier have also been experiented however I still did not have the opportunity to taste some of these rarities.

The characteristic of Mendoza region is the altitude. It is a very warm vineyard but it is situated between 450m and 1,700m of altitude therefore making it possible to grow vines. The climate is extremely dry, desertic. However the Andes provides with an unlimited water supply used to balance the lack of rainfall. Best vineyards are naturally the highest ones because of the lower temperature and the more important variations between night and day.

Alamos Chardonnay 2009 is sourced from this region and more specifically, high-altitude vineyard. The result is a very interesting wine.

In the nose, it is quite expressive without any of the excess, which is common in South World white wines. The main aromas are stone fruits and a hint of mango-passion fruit. One can find a touch of oakiness but nothing too powerful. The balance in the mouth is good. Same aromas are displayed with a medium long finish. In the end, it is a very serviceable value Chardonnay. It is much better than any Chilean Chardonnay I tasted until now. Very recommandable!

Wineops’ rating: 75/100 ; 0 0

Very pleasant and easy-drinking Chardonnay. Textbook, a reference of what can be made from this grape with decent winemaking technics. Will be paired with all kind of not too spicy food, like Karjalanpiirakka ja munavoi.

Link to Alko page: HERE. I would add that the Alamos collection is in general very drinkable. Enjoy!

Publicités

Quick contest : Santa Ana, Reserve Malbec-Shiraz 2006 vs 2007 (Argentine, Mendoza)


Extérieurement, ces deux vins sont strictement identiques, jusqu’au titre alcoométrique (!). Il était pertinent de les comparer afin de voir ce qu’il pouvait rester d’effet millésime sur ce type de vin.

Y a-t-il une différence ? oui. Est-elle signifiante ? non. Voilà donc pour la synthèse en deux phrases.

L’aspect « marque » de ce vin est flagrant à l’ouverture. A l’exception des tannins plus présents dans le 2006, le vin est le même. En revanche, en s’oxygénant, l’effet millésime ne ressort toujours pas, mais l’effet vieillissement est marqué. Clairement, le 2006 est déjà oxydé. Le fruit disparaît très rapidement tandis qu’il persiste sur deux jours dans le 2007 et il ne reste qu’une asséchante trame tannique. C’est dommage car en bouche, il avait une jolie matière.

Nous ne ferons donc qu’une seule description.

Santa Ana Reserve Malbec-Shiraz est un vin qui rassemble les principales caractéristiques du vin du Nouveau Monde que l’on s’imagine : acidité en berne, arôme sûrmuris atypisants, tannins légers (2006) à absents (2007), longueur inexistante. Un vin technique, donc, où l’élevage est plutôt bien géré (avec sa petite touche vanille/coco pas trop présente), qui n’apporte ni grand plaisir, ni grand déplaisir.

Ma note : 52/100 ; 0 0 (2007) et 48/100 ; 0 — (2006)

Une comparaison instructive qui montre un vin à consommation réellement immédiate, où l’on ne se souciera donc du millésime que pour choisir le plus récent possible.

Pinot Noir Oak Cask 2008 by Bodegas Trapiche (Argentine, Mendoza)


Entrons dans le vif du sujet de cette dégustation :

Pinot Noir Oak Cask 2008, Trapiche ; au nez, pas mal de fruit et… pas mal de fruit. En bouche, acidité désagréable, amertume en finale. Arômes très verts. Plaisir = 0, typicité = 0… Rien à ajouter, ce vin est un échec. Non seulement je n’aime pas (comme les Pinotage), mais ça n’est même pas intéressant (au contraire des Pinotage).

Ma note : 43/100 ; 0 0

J’ai été extrêmement généreux sur ce vin. Ma note est moins sévère que le compte-rendu ne le laisse penser car j’ai pondéré celle-ci du fait que si l’on ne sait pas ce qu’est un Pinot Noir, on est un tout petit peu moins sévère. Vous comprendrez donc que le choc de ce vin c’est son absence totale de conformité au référent. Ce vin ne sens ni ne goûte ABSOLUMENT RIEN du Pinot Noir. C’est tellement évident que je me demande si 1/ ils ne se sont pas planté sur les greffons 2/ c’est un mensonge éhonté et quelques pourcentages de Malbec ou autre Merlot ont été versé au breuvage.

J’avais, en décidant de goûter ce vin, conscience du risque que l’expérience comportait. La Syrah est déjà un cépage qui supporte mal le climat de Mendoza, le Pinot Noir confirme qu’il est sans doute impossible de réaliser ce type de vin dans la région. Trapiche et son PN Oak Cask est un pur produit marketing (avoir un Pinot Noir car c’est demandé en ce moment). C’est en revanche la seule véritable déception que j’ai eu sur cette série… to be continued…