Nouvelle-Zélande

Deux Pinots Noirs de Nouvelle-Zélande


Ce n’est plus un secret, la Nouvelle-Zélande assure en matière de Sauvignon Blanc, mais aussi de Pinot Noir. Il semble que le nouvel Eldorado soit la Syrah… l’avenir nous le dira.

Si j’ai récemment été déçu par certains vins néozélandais (Sauvignon ET Pinot), je dois bien reconnaître que les deux qui suivent n’ont pas été de ce tonneau. Et pourtant ni l’un ni l’autre ne sont badgés haut de gamme (un peu moins vrai de Villa Maria, où on atteint le niveau prix d’un Marsannay).

Le premier, donc, Pinot Noir 2009 Montana est une magnifique démonstration de savoir faire sur un produit simple et bon marché. Dès le premier abord, le nez affiche une belle variétalité, cette poésie toute particulière que je ne retrouve que dans le Pinot Noir. Le noyau de cerise, la rose, un brin de nostalgie. La bouche sans être transcendante est satisfaisante. Tient là un très bon exemple de Pinot Noir simple et bon. Le résultat est bien au delà de mes espérance et en remontre à beaucoup de Bourgognes régionaux que j’ai pu goûter en France (pour un tarif inférieur).

Ma note : 65/100 ; 0 0


Le Pinot Noir Cellar Selection 2007 by Villa Maria (Marlborough) est d’un autre acabit. Ici, nous sommes en présence d’un vin qui a une vraie personnalité et qui supporterait quelques années encore d’affinage. L’alcool n’est pas trop présent. La concentration est poussée mais équilibrée. Résolument moderne dans son approche, c’est un vin complet, solide et élégant. Que lui manque-t-il ? Peut-être un peu de terroir, un peu d’âme, mais rien qui n’interdise de se faire plaisir avec cette jolie bouteille.

Ma note : 78/100 ; 5 +

Dans la série Pinot Noir, carton plein de la Nouvelle-Zélande. Carton plein que l’on pouvait prévoir vu le climat nettement plus adapté. Ce sera par contre à confirmer car les maturités sont quand même très fortes au niveau sucre (alcool) tout en restant discutable au plan phénolique.

Publicités

Quick review : Sauvignon Blanc Stich 2009 by Jackson Estate (NZ, Marlborough)


Dégustation au début de la semaine, le Sauvignon Blanc Stich de Jackson Estate, en Nouvelle-Zélande. Après l’excellente surprise du Sauvignon blanc de Ninth Island (Australie, Tasmanie), nous voici en face d’une nouvelle bonne surprise, ou plutôt une confirmation car ce n’est pas une nouvelle que les Néo-zélandais excellent dans ce cépage. Il est clair que la force de ce vin est de se présenter sous son meilleur jour dès maintenant, même s’il est mathématiquement de 6 mois l’aîné des 2009 de nos contrées (les vendanges 2009 ont eu lieu au printemps 2009 en NZ, pour rappel). On a donc là un très joli vin autant au nez qu’en bouche, sans excès variétaux comme on retrouve souvent, et surtout, une belle longueur en bouche, qui manquait par exemple au Sauvignon de Ninth Island mentionné plus haut. Le vin développe au nez, sur des notes exotiques en même temps que végétale, procurant un bon équilibre. La bouche agrémenté d’une jolie fraîcheur déroule la même trame et s’achève sur une nette note sauvignonne qui remplit le palais. C’est sans scrupules que je grimpe à 79/100 ; 0 0

Un très beau vin, donc, très équilibré, qui se marie à ravir avec, naturellement les fromages de chèvre, mais aussi avec les poissons de mer à chair blanche. En revanche, le vin ne présente pas de potentiel de vieillissement. Il sera préférable de le consommer dans les deux ans.

Sauvignon Blanc Stich 2009 by Jackson Estate (NZ, Marlborough)