Riedel

Zalto Denk’Art : des verres d’exception


Pour lire l’article complet (also available in English) : Zalto Denk’Art : des verres d’exception

Voici un résumé de mes dégustation. Dans l’ensemble, ce sont des verres hyper spécialisés. Au contraire des Vinum Riesling de Riedel, Spiegelau Authentis n°2 ou Schott-Zwiesel Fortissimo Vin blanc, qui sont des verres vraiment polyvalents, aucun des verres Zalto Denk’Art ne peut réellement être considéré comme universel. Cependant, la gamme est homogène, avec une excellente progressivité de rendu. Ce sont des verres qui mettent en valeur les composés structurels des vins, sa matière et pas simplement ses arômes. Ils apportent un confort de dégustation superlatif. J’ai rarement dégusté des vins dans des verres d’une plus grande finesse ou d’une élégance similaire. D’après mon expérience, seule la gamme Sommelier de Riedel peut rivaliser dans ces domaines… mais à des tarifs prohibitifs (environ 70 à 100€ le verre).

20140513_11-13-15

Ce sont donc des verres d’exception, qui, à ce titre, sont plutôt bon marchés. Bien entendu, en terme de compromis, si leur rendu et leur utilisation les rend exceptionnels, le prix peut quand même s’avérer une limite, surtout si on considère qu’un Schott-Zwiesel Fortissimo se négocie dans les 5 à 8€ en Allemagne (mais plutôt 15€ en France, ce qui est alors beaucoup moins intéressant, voire pas du tout intéressant). Mon appréciation globale de la gamme Zalto Denk’Art est extrêmement positive. En terme de confort et d’esthétique, ils sont parfaits. En terme de rendu, si vous choisissez le bon verre, ils sont également irréprochables, sauf peut-être sur certains vins où ils gomment la rondeur et le fruit (c’est particulièrement vrai des blancs, ce qui me fait penser qu’il manque un verre dans la gamme). Mais je vais revenir en détail sur chaque verre pour vous en donner un profil plus complet. Si on ne prend pas en compte le prix, c’est indiscutablement la meilleure série de verre que j’ai essayée. Rien que par son confort d’utilisation, elle revoit tous les autres à leurs études… sauf peut-être les Sommeliers de Riedel, avec la limite évoquée précédemment.

Après les différents tests que j’ai réalisé, je peux dire que Zalto est un vrai coup de coeur en terme de verrerie.

Le site Zalto : ICI (en Anglais et en Allemand)

La boutique online :  (en Allemand)

Publicités

Verres, synthèse des résultats de dégustation et un bonus


Pour mettre un peu d’ordre et en finir pour le moment avec ce comparatif verrerie, voici une synthèse des différents verres examinés plus un petit extra :

D’abord la liste des verres dégustés : verre INAO, Mikasa/Chef&Sommelier Open Up Pro Tasting 32, Stölzle Lausitz Expérience Vin Rouge, Schott Zwiesel Fortissimo Vin Blanc, Schott Zwiesel Diva Vin Blanc, Schott Zwiesel Fortissimo Bordeaux, Schott Zwiesel Diva Bordeaux et Riedel Vinum Syrah

J’ai décidé après coup de les noter pour vous donner une idée, synthétique et quantifiée, de leur qualité. Les critères que j’ai prix en compte sont : l’expression des arômes au nez, la précision des arômes au nez, l’expression en bouche, la précision en bouche, l’homogénéité du verre, la polyvalence, la solidité, le confort (finesse du cristal, position des lèvres sur le buvant, position du nez…) et le plaisir d’utilisation. J’ai converti la note sur 100. En voici les résultats avec surtout le commentaire :

1- Verre INAO : 64/100

– Points forts : Verre standardisé, compact, solide. Permet de juger efficacement de la qualité oenologique d’un vin.

– Points faibles : Plaisir nul, polyvalence discutable. Difficile à utiliser autrement que comme verre technique. Position des lèvres et du nez sur le buvant très inconfortable.

– Conclusion : Bon verre du point de vue fidélité aromatique mais qui ne met pas en valeur le vin et ne permet pas de l’apprécier. Mieux que rien 😉

2- Chef&Sommelier Open Up Pro Tasting 32 : 70/100

– Points forts : Compacité, solidité. Facilité/souplesse pour un débutant.

– Points faibles : Précision aromatique limitée. Peu polyvalent. Confort de dégustation limité.

– Conclusion : Le C&S est une possibilité bon marché et facile d’approche. Cependant, c’est un verre inconfortable qui manque de clarté.

3- Stölzle Lausitz Experience Vin Rouge : 91/100

– Points forts : Sa solidité, sa précision et sa polyvalence.

– Points faibles : Les arômes pourraient être encore plus définis. La bouche comme le nez sont un peu « poussés ». Le verre pourrait être plus fin.

– Conclusion : Un verre quasiment idéal, d’une très grande qualité pour un prix vraiment raisonnable.

4- Schott Zwiesel Fortissimo Vin Blanc : 99/100

– Points forts : Sa précision, son expressivité, sa solidité, sa position en bouche… tout.

– Points faibles : On ne peut décemment regretter que l’épaisseur du verre, mais comme l’épaisseur est garante de solidité, peut-on vraiment le regretter ?

– Conclusion : A mes yeux, c’est le verre parfait. Si je ne lui donne pas 100/100, c’est juste pour la finesse du verre, ce qui n’est pas réellement un défaut.

5- Schott Zwiesel Diva Vin Blanc : 88/100

– Points forts : Précision, surtout en bouche.

– Points faibles : Le confort de dégustation limité, l’expressivité au nez perfectible.

– Conclusion : Le problème de ce verre, c’est son dessin. Trop fermé en haut et mais proportionnellement pas assez large d’épaule, il ne développe pas autant qu’il pourrait. Excellent verre à… Whisky ou Cognac !

6- Schott Zwiesel Fortissimo Bordeaux : 97/100

– Points forts : Les mêmes que le verre à vin blanc excepté la polyvalence. Mais ceci est logique puisqu’on est en face d’un vrai verre à vin rouge.

– Points faibles : La polyvalence limitée. Ceci est un verre spécialisé.

– Conclusion : Excellent verre, de même que son petit frère.

7- Schott Zwiesel Diva Bordeaux : 91/100

– Points forts : Son utilisation est jouissive. Très bonne précision aromatique au nez comme en bouche.

– Points faibles : Même problèmes que le verre à vin blanc, manque d’expressivité et col très ouvert.

– Conclusion : C’est un bon verre mais qui est très délicat à utiliser, de peur qu’il ne lessive le vin.

8- Riedel Vinum Syrah : 93/100

– Points forts : Magnifique précision aromatique. Bonne expressivité. Buvant d’une finesse incroyable. Confort et plaisir absolus.

– Points faibles : Verre à vin rouge spécialisé, donc peu polyvalent. Un seul vrai défaut : il est très fragile, c’est la contrepartie de la finesse du cristal.

– Conclusion : Excellent verre, indéniablement. Sa fragilité et son prix en font un verre moins facile à utiliser.

Voilà donc où nous en resterons pour l’instant. Mon top 3 personnel, plutôt en terme de gamme de verre que de modèle, est le suivant :

1er. Schott Zwiesel Fortissimo (compromis parfait).

2ème. Stölzle Lausitz Experience (prix imbattable, bon compromis).

3ème. Riedel Vinum (trop cher, trop fragile, sinon… idéal).