Archives

ALKO: Tribute Grenache 2010 by Dean Hewitson (Australia, McLaren Vale)


The Grenache is a grape variety that originates from Southern Rhône valley. It is a key grape in the blend of Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vaqueyras, Rasteau and in general Côte du Rhône. Its characteristics are fruitiness, sweetness and alcohol. It is perfectly suited for warm region, though its tendency to produce high levels of sugar (and therefore alcohol) may be a problem in some cases (mainly when not blended with an other grape. A few icon wines are made solely of this grape. It is the case of the Château Rayas.

The wine we are dealing with today is not that kind of top of the range product. It is a basic, easy drinking wine. Made from 100% Grenache, it is produced in the McLaren Vale, one of the coolest regions in Australia (much cooler than the Barossa). Contrary to earlier versions like the 2008 which was extremely light (almost felt like diluted), this is a much more concentrated wine.

Tribute Grenache 2010 by Dean Hewitson is indeed interesting. This 2010 gives a full ripe fruit, reasonably intense though a little bit heavy in the nose. The mouth is powerful and rich. Some sweetness appears in the mid-palate. A nice Grenache and a very good value for money wine.

WINEOPS rating : 72/100 ; 0 0

Ready to drink right now, it is a very versatile wine, a bit heavy but not full bodied. It will be a good match to grilled food in the summer.

Link to Alko’s page: HERE

20120514-161318.jpg

Publicités

Pääsiäisviini : What wine for Easter?


Easter is coming and with Easter comes the Lamb. Karitsa or Lammas, the difference will be the texture and the taste. Lammas is in general stronger and tougher, it requires a more powerful wine. As Lamb is a tasty meat, you cannot put whatever wine and most white will not match at all. Therefore, I advise only red. Then the meat is tasty and subtle. You cannot serve a powerful oaky red (like a Cabernet Sauvignon), this will not fit at all. You need a wine that will be more on the side of spiciness with also possibly a hint of aromatic herbs.

The obvious choice is Syrah (and you can notice that on Alko’s internet site). However, let’s be honest, the Syrah of Alko are hardly drinkable: the selection of this grape is very poor. There are good Shiraz however (the Southern hemisphere version of Syrah) but a Shiraz has a totally different aromatic profile, which in most case does not really fit with anything. The other grapes you can look for could be Carignan, Mourvèdre, Grenache, Malbec, Nebbiolo, Primitivo, Tempranillo and some specific Pinot Noir. So, this being considered, here is my shortlist. Other wines are possible, feel free to ask. In the next lines, I will comment on these wines.

1 : ALAMOS MALBEC is a fresh and light version of Malbec. Simple, not too powerful and with lots of fruit. It is easy and will fit decently.

2 : NORTON BARREL SELECT MALBEC is an other Malbec from Argentina. Slightly softer, it is also more oaky. These two are really good value for money wines.

3 : KAIKEN MALBEC is a much stronger wine. Much more ripe, lots more oaky. If you look for power, this will be a good option.

4 : NORTON PRIVADA 2009 is the one of the top wines in Norton’s range of product. A blend that will bring more complexity and more balanced. Definitely a better pick with lamb.

Overall, the Argentinean wines are maybe not the best pick for Easter but they will be a good compromise if you don’t want to spend too much money.

5 : JIM BARRY THE LODGE HILL SHIRAZ 2009 : Don’t get mistaken, this is a very powerful Shiraz. But among all of them, this is one of the better made. If your lamb is strong in taste with strong sauce, this will fit. Otherwise, it is a very ripe, very round wine.

6 : K1 PINOT NOIR 2008 : Pinot Noir should not be a good match but there are exceptions. This one will be a good match because of its fruit and spiciness… and there is a bit of Syrah blended with the Pinot. For that matter I question their calling it Pinot Noir… but one must say it is a good wine.

7 : YALUMBA SHIRAZ-VIOGNIER 2008 : The Australian version of Côte Rôtie. Full bodied, full flavoured. A big wine. Will need to be open a bit before, more or less 4 hours, just uncorked with a glass taken off (to check it, for instance ;)).

Usually I find Australian wines too powerful and too ripe. However, there are very nice and well made wines. I will be a good pick if you look for power and generosity.

8 : ESCUDO ROJO 2009 is one of the best vintage of this wine I ever tasted. It is truely great. You will have fruit and spiciness. Right now, the Syrah is dominant, which makes it a perfect match to lamb. This wine is to be cellared so don’t hesitate to buy 3 or 4 bottles to let them age. Beware of the vintage as 2008 is not half of the wine in 2009.

9 : LEYDA LAS BRISAS PINOT NOIR 2010 is a wonderful pinot noir. Very spicy, with fruit and earthiness. This will be the good match if you look for something softer, easier. I highly recommend this wine. It needs also time to breathe so you can open it a couple of hours before. Same procedure: you uncork, take 5cl away and leave it in a not too warm place. You can also place the bottle 30 min in the fridge to lose a few degrees.

The Chilean wines give maybe the most reliable quality for this dish. If you aim at a less than 15€ wine, I cannot imagine a better match than Escudo Rojo or Las Brisas.

10 : MARQUES DE LA CONCORDIA 2007, simple, generous wine. A good value for money. Be careful, this is well made but this is extremely oaky: vanilla, coconut, chocolate…

11 : PETALOS 2009. Made from the local grape Mencia. It has much in common with Syrah, especially the peppery and the herbs side. A very elegant wine with nice acidity and no oak. Very classical.

12 : AALTO 2007 is without any doubt the best wine of Alko general selection. This is big, but this is young. Total elegance and very delicate. It requires lots of air so you must open it 12 to 20 hours prior tasting. Same as the others: uncork, take 5cl away and leave it in a not too warm place (the cellar or the coldest place of your house), bring it back on the table one to three hours before tasting, depending how cold the bottle is.

Spain offers two of the best picks with lamb. Both Petalos and Aalto will work perfectly. I love Aalto 2007 but it is very young. Do not hesitate to store it for 5 years.

13 : SALICE SALENTINO NERO 2007 is a bargain. One of the only less than 8€ I would recommend.

14 : CA’ BIANCA, ANTE 2009. If you don’t know Barbera, it is a good way to get in touch. Very easy drinking, elegant. Only problem is that there is a quite big difference between bottles.

15 : ANGELINI, TRE ROSE 2009. Standard easy and spicy wine.

16 : GIACOSA FRATELLI BARBARESCO 2007 is not the best vintage ever but the wine are ready to dring now (which is not the case with 2006). Nebbiolo is a grape with strength and delicateness like Syrah. An interesting wine to discover Barbaresco, though it is far from the best examples from the region.

17 : FEUDI DI SAN GREGORIO TAURASI 2006 is a fantastic wine made from Aglianico, a local grape of Campania. Savage and yet fruity. This is huge!… if you can find it, only a few bottle left in Finland (check Alko site to know where to find them).

Italia will bring wine that will be elegant and not over ripe, therefore often a good match to lamb.

18 : CORTELLO ARRAGONEZ 2009. Very close to Syrah and very cheap. Interesting wine.

19 : CARM 2010 is more fruity and better made. A good possibility.

Portugal must always be considered. The style is a mix between Italy and Spain. Very good value for money.

20 : CHATEAU PECH-LATT 2010 : more sun and more fruit, a hint of aromatic herbs. Will need 4h-6h opening.

21 : LA CIBOISE 2010. A standard wine from Rhône valley. Highly dominated by Syrah. Evident match.

22 : HAUT-MONTPLAISIR 2008, a Malbec from France. Very fresh and very balanced. Can be opened a few hours before.

French wine are supposed to match very well with lamb, especially the Syrah. Unfortunately the selection of French wine is far from being satisfactory… difficult to find good match but these three will fit.

23 : JACKSON ESTATE, VINTAGE WIDOW PINOT NOIR 2010. Beware that both 2009 and 2010 are on sale right now. 2010 is much better. This Pinot Noir smell like Syrah and lamb sold in Finland is mostly from New-Zealand… self evident pairing 🙂 If you find 2009, just open it when you will drink. If it is 2010, open it 4h before.

Grand Tasting 2011 : the very best of (de ce que Wineops a dégusté)


En ce dimanche, petit exercice ludique pour continuer cette série de compte rendus.

Du point de vue des stands, assurément, celui qu’il ne fallait pas rater était « Les Terrasses du Larzac » où étaient présentés 7 vins de ce terroir, les 7 mieux notés par B+D. Ce n’est pas seulement la qualité des vins que je mets en avant ici, c’est aussi la démarche particulièrement pertinente et intelligente par rapport au salon. En l’occurrence, les vins proposés à la dégustation étaient : Mas Jullien rouge 2008, Domaine de Montcalmès rouge 2009, Cal Demoura Les Combariolles 2009, Domaine du Pas de l’Escalette Les Clapas 2009, Les Vignes Oubliées 2010, Mas Conscience l’AS 2008, Mas de Brousse Mataro 2008. Remarquable de tous points de vue, je reparlerai de ces vins prochainement.

Je vous livre aussi les cinqs vins que je garderai particulièrement en mémoire. Choix peut-être injuste et arbitraire… les oubliés seront consolés dans le prochain billet :

– Château la Gardine, Châteauneuf du Pape rouge 1983 (disponible au domaine en Jéroboam – soit un équivalent 4 bouteilles -, ± 75€ la bouteille) :

Indiscutablement le vin le plus émouvant et le plus merveilleux du Salon (à l’aune de ce que j’ai dégusté, il s’entend). Je salue au passage l’attitude de cette propriété qui est une des rares à avoir présenté un vin vraiment spécial (en dehors des millésimes en cours), de très grande classe. En dehors de celle-ci, le prochain vin mentionné est peut-être le seul autre exemple du salon. Il est bien rare de goûter un vin à ce niveau de plénitude. Des défauts, peut-être, mais une personnalité extraordinaire. Un instant magique… Emotion. En cinq mots : le vin, c’est ça !

– Domaine de Chevalier, rouge 1999 (disponible auprès du négoce, ± 50€) :

L’autre grand a avoir eu la générosité d’offrir un vin mature et grand, au bout du compte. Tout y est harmonie, avec un brin plus de sérieux que la Gardine. Une magnifique bouteille qui a étouffé le pourtant sublime 2009 : trop jeune (donc fermé) mais doté d’une matière parfaite. Je remarque au passage que les trois vins du domaines étaient de qualité exceptionnelle !

– Château d’Or et de Gueules, La Bolida 2008 (disponible domaine, ± 25€) :

Une idée du vin du sud. Une idée géniale : énorme mais accessible en jeunesse. C’est la puissance incroyable et une finesse superlative. Le vigneron de ce domaine est une femme et ça se sent dans le style du vin.

– Gourt de Mautens, Rasteau 2007 (disponible au domaine, ± 40€) :

Déjà remarqué l’an dernier. On trouve ici une concentration et une puissance rare. La longueur est superbe. Du très grand vin.

– Clos des Fées, Clos des Fées 2009 (disponible au domaine, ± 50€) :

Je n’ai jamais accroché le style des vins du Clos des Fées et je n’apprécie pas particulièrement le personnage Hervé Bizeuil (mais je lis volontiers son blog). Il apporte par contre, à mon avis, quelque chose de positif dans une région, par sa capacité à se mettre en lumière, à se mettre en scène. Son Clos 2009 est tellement réussi qu’il me fait complètement oublier son prix. Là encore c’est très très grand.

Le caractère commun de ces vins est leur grande accessibilité dès maintenant. Certes La Gardine et Domaine de Chevalier étaient vraiment à maturité, mais dans le style évidemment plus explosif et démonstratif de la jeunesse, les trois autres étaient aussi délicieux. Vous remarquerez que les cinq que je plébiscite sont tous des rouges. Il y a un effet salon, pour sûr, à savoir que les vins rouges supportent mieux le traitement et que les vins puissants s’en sortent aussi mieux. Mais ce n’est pas que cela. Les deux premiers par exemple sont des modèles de délicatesse. Une raison est la faible représentation blanche. En effet, le Bordelais, l’Italie et le Languedoc-Roussillon étant sur représentés (ou a contrario, l’Alsace, la Loire et la Bourgogne sous-représentées, l’Allemagne pas du tout), il s’ensuit que la probabilité de croiser un grand blanc est plus faible qu’un grand rouge. Ces vins-ci, s’imposaient avec évidence. Je vais revenir bientôt de manière plus exhaustive sur les différents domaines recommandable.

Salon des Vignerons Indépendants Paris Automne 2011


Voilà qui devient un peu tradition : la sélection pour le SVI de Paris.

Vous noterez que cette dernière ressemble à celle de l’an passé. Pas de différence majeure en effet, mais je vais tâcher de vous indiquer quelques autres domaines. Elle n’est bien entendue pas exhaustive ou exclusive. Cette année, je procède par région et je noterai en gras ceux que je ne raterais pas si je me rendais sur ce salon :

ALSACE

En Alsace, il faut reconnaître que le nombre d’exposants est limité. La qualité globale est décente. La plupart des vins sont à boire rapidement mais du fait de leur potentiel aromatique élevé, ils sont rarement totalement dépourvus d’intérêt. Côté millésime, vous devriez tomber sur les 3 derniers : 2008, 2009 et 2010. 2008 est excellent, magnifiques équilibres, grands vins… 2009 est dangereux, très chaud donc atypique. Parfait pour les rouges, les blancs seront sans doute plaisants et gras mais moins élégants que 2008 et sans doute avec un moindre potentiel de garde. 2010 est également un magnifique millésime, proche de 2008, très recommandable.

– Florian Beck-Hartweg (S-4)

– Domaine Pierre Adam (N-16)

BORDEAUX

Bordeaux présente le contingent le plus fourni. C’est aussi la région que je maîtrise le moins, sans doute le fait que je ne sois pas particulièrement sensible à ces vins l’explique en partie. 2007 est un millésime à éviter, plutôt mauvais. En rouge, 2008 est vraiment bon : très gourmand et très souple. Parfait à boire maintenant et sur une petite dizaine d’année. 2009 est un grand millésime mais à conserver en cave.

– Château Fontis (N-20)

– La Tour Blanche (H-2)

– Vignobles Darriet (J-25)

.

BOURGOGNE

La Bourgogne est un cas difficile sur le salon. Sans doute la région la plus risquée si vous partez à l’aveugle. Il est à noter que malgré la rareté des vins, quelques domaines continuent de se rendre sur ce salon. Concernant les millésimes en rouge. 2007 est plutôt faible. 2008 est variable, ce fut assez mauvais mais la saison s’est redressé sur la fin ce qui fait que finalement de beaux vins ont été réalisés. 2009 semble une très bonne année. En blanc, 2007 est vraiment très acide et fermé. C’est un bon millésime. 2008 est excellent avec un beau potentiel et de belles maturités. 2009 est moyen : très expressif mais peu fourni en acidité, sans doute à déguster plus tôt. 2010 est superbe.

– Domaine Taupenot-Merme (D-50)

– Domaine Michel Magnien et Fils (L-45)

– Domaine H et G Buisson (S-46)

– Domaine Tortochot (F-20)

– Domaine André Bonhomme (H-25)

– Domaine Dupont Tisserandot (M-3)

.

CHAMPAGNE

Belle sélection. Côté millésimes, surveillez les 2002, s’il en reste.

– Agrapart et fils (F-11)

– Pierre Moncuit (M-75)

– Waris-Larmandier (Q-16)

.

JURA-SAVOIE
La Savoie et le Jura ont moins souffert de 2009 que d’autres région même si les vins sont très solaires comparés à d’autres millésime. 2007 fut bon, 2008 variable mais réussit dans les domaines cité et 2009 est de belle facture.

– André et Mireille Tissot (J-60)

– Domaine Dupasquier (E-3)

– Domaine Rolet Père et Fils (K-40)

– Domaine Berthet-Bondet (S-48)

.

LANGUEDOC-ROUSSILLON
Comme chaque année, c’est ici que se trouve le gros du contingent de vins exceptionnels. 2007 est une réussite absolue dans la région. 2008 est très bien là où il a été réussit (Mas Cal Demoura) mais c’était une année difficile. 2009 a donné des vins surpuissants. Là encore, soyez vigilant sur l’alcool et le sucre. Et là encore le Mas Cal Demoura s’en est magnifiquement sorti.

– Mas Cal Demoura (R-17)

– Domaine Bertrand Bergé (R-10)

– Domaine de Vénus (G-48)

– Château de Nouvelles (R-40)

– Mas de Cynanque (Q-12)

– Domaine du Grand Arc (S-10)

– Mas de Martin (A-9)

– Domaine le Nouveau Monde (H-17)

– Domaine Modat (D-54)

– Château Pradal (H-52)

.

PROVENCE-CORSE
Peu de domaines présents, quelques uns sont recommandables.

– Domaine la Roche Redonne (J-13)

– Domaine Leccia (F-24)

– Domaine Henri Bonnaud (C-7)

.

SUD-OUEST
Dans cette région, visez les 2008. Ce millésime y est magnifique. 2009 par contre, s’il donne beaucoup de plaisir, est très très chaud.

– Château Lamartine (T-36)

– Lacapelle-Cabanac (M-1)

– Domaine Cauhapé (T-16)

– Clos Triguedina (B-8)

– Clos Trotteligotte (J-40)

– Château Eugénie (D-52)

– Mas Del Périé (R-44)

– Domaine de l’Ancienne Cure (N-14)

.

VALLÉE DE LA LOIRE
Ici encore c’est 2008 qu’il faut trouver, exceptionnel. De même que 2010. 2009 est à réserver aux Chenin moelleux et liquoreux. Les secs sont très difficiles.

– Domaine aux Moines (Q-56)

– Domaine du Petit Métris (S-42)

– Domaines Landron (J-1)

.

VALLÉE DU RHÔNE
Au contraire des autres région, 2008 a été plutôt raté, en particulier au nord. 2009 est plus satisfaisant quoique concentré. 2010 est prometteur mais rarement disponible.

– Domaine Pierre et Vincent Jaboulet (H-6)

– Château La Gardine (S-41)

– Domaine Rabasse-Charavin (B-61)

– Domaine Usseglio Raymond et fils (R-14)

Bonne visite !

Mustango 2009 by La Nouvelle Don(n)e (France, Roussillon)


La Nouvelle Don(n)e a été fondé par Wilfried Valat, un oenologue qui fit ses classes en Bourgogne (mais aussi à Bordeaux). C’est un domaine juché sur le col de la Done, comme son nom l’indique, et dont l’objectif a été de mettre en pratique sa vision des terroir de l’Agly. Pour plus de détail, je vous réfère au site qui donne une image très juste des vins et du style.

Ce que j’ai vu dans ses vins, c’est effectivement une approche neuve et fraîche de ces terroirs. C’est aussi une vision intelligente, qui sait appliquer une précision bourguignonne à ses vins. Il ne semble pas d’ailleurs absurde de retrouver un sorte de « style » rappelant cette région dans Mustango. La dégustation en parallèle d’autres Grenache Gris-Maccabeu de la région est éloquente en la matière (par exemple Naïck 009 de l’Oustal Blanc ou l’Effrontée du Domaine de Vénus).

Mustango 2009 c’est un vin assez unique avec un Grenache (gris ou blanc) à 40%, épaulé de Carignan Blanc à 40% et de Maccabeu à 20%. Ce vin dans sa version 2010 est par contre un 100% Grenache. Il est encore jeune et un peu fermé et se comporte mieux après un carafage d’environ une heure. A l’ouverture, le nez est discret, légèrement grillé et épicé. L’aération va libérer les arômes que l’on attend d’un Grenache : riche, sur le fruit blanc et la fleur et une touche empyreumatique. En bouche, c’est d’abord la structure et la minéralité du vin qui marque. Une vraie minéralité, pas une simple fraicheur. La longueur est superbe et s’étire sur plusieurs secondes. Avec l’oxygénation, le vin perd un tout petit peu en élégance mais gagne en gras, c’est l’effet d’une oxygénation rapide, un peu forcée, que l’on obtient en carafant.

Aucune crainte quant à l’évolution, le vin ne présente aucune trace d’oxydation et sa fermeture aromatique laisse penser qu’il s’exprimera mieux dans un an ou deux, on devrait alors se trouver devant un vin avec l’ouverture aromatique d’une heure de carafe mais sans les défauts. Il est assurément taillé pour s’exprimer au mieux entre 3 et 7 ans à compter de sa date de naissance.

En somme, une bouteille magnifique que je ne peux m’empêcher de rapprocher d’un vin septentrional pour son équilibre, un peu à la façon d’un Chablis GC. Aucun excès de maturité, de gras, d’alcool, c’est un vin limpide, facile et élégant. Très loin de bombes (qui sont très bonnes aussi) que peut parfois livrer le Roussillon, il donne une interprétation pertinente et qualitative de ce terroir. Pour ceux qui connaîtraient d’autre vins à dominante de Grenache, comme l’Effrontée du Domaine de Vénus ou Vieilles Vignes blanc du Clos des Fées, nous sommes ici sur un style diamétralement opposé, beaucoup moins opulent, beaucoup moins élevé. Produit à hauteur de 900 bouteilles par an, il n’y en aura pas pour tout le monde !

La note Wineops : 86/100 ; 5 +


Quick review: Haart to Heart 2009 by Weingut Reinhold Haart (Allemagne, Mosel)


Aujourd’hui, nous parlons de Reinhold Haart (encore), de son vin Haart to Heart 2009.

Qu’est-ce que c’est ?

Haart to Heart, c’est la cuvée la plus simple du domaine, la cuvée pour tout les jours, le vin qu’on n’attend pas, qu’on peut servir n’importe où. Ou encore, c’est l’entrée de gamme du domaine. Un vin simple, pas cher mais qui ne nous laisse pas sur notre faim.

Déjà bien ouvert au nez et en bouche, il se présente franc, net, tranchant et en même temps légèrement enveloppé par une fine sucrosité (sucres résiduels ressentis autour de 5-6g/l, probablement un taux réel proche de 30g/l). Le fruit est acidulé, ananas, citron. Une touche de pétrole vient épicer l’ensemble. La structure est bonne mais beaucoup moins marquée que dans le Piesporter Riesling Trocken 2009. La longueur est correcte. C’est un vin immédiat, souple, facile.

Ayant encore en mémoire ce dernier, d’ailleurs, la comparaison est facile. Le Piesporter Riesling Trocken 2009 a une puissance, une pureté supérieure au Haart to Heart du même millésime. Les sucres résiduels jouent mais c’est surtout la typologie de produit qui change. On sent dans Haart th Heart 2009 que l’on a affaire à un vin construit pour le consommateur. C’est un vin prêt, accessible pour le néophyte, sans doute tout à fait adapté au marché américain par exemple. On y sent moins de terroir, moins de caractère mais justement, ce côté très intellectuel du Piesporter Riesling Trocken 2009 ne manquerait pas de lui faire rater le coeur de beaucoup de consommateur. De ce point de vue, il est clair que ce Haart to Heart est une réussite, chose qui d’ailleurs apparaissait clairement lors de la dégustation au domaine. Chapeau bas à la famille Haart !

La note Wineops : 72/100 ; 0 0

Un bon vin, souple, délicatement aromatique. A consommer en toutes circonstances.

Alko’s: Savia Viva Familia Xarel-lo 2009 by Pares Balta (Spain, Catalonia)


Today let’s have a look at this inexpensive and intriguing white wine from Spain. But first a little story.

Penedès is the name of a wine region in Catalonia. This place is well known for Cava wines. Cava is a sparkling wine made the same way as Champagne. Aside from the region climate, the grapes differs, however the method is the same and the introduction of Chardonnay and Pinot Noir make it possible to produce wines that can be compared to Champagne in many ways. Yet, that is not the point. The originality of Cava still is to be found in the indigenous grapes because the point of a clever winemaking is NOT to create a Champagne-like wine.

These original grapes are Parellada, Viura and Xarel-lo. The Parellada is a quite neutral grape, bringing loads of acidity and thus highly suited to make sparking wine. Viura, also known as Maccabeu, is a rather aromatic grape, bringing fruity flavor (exotic sometimes), stony taste and a oxidative notes. However picked at a low level of ripeness (which is the case when you aim at producing sparkling) it displays a quite discrete aromatic profile and also a strong acidity. Xarel-lo has the strongest personality. Its perfumes place it between Chardonnay and Chenin. Clean acidity and a toasted, nutty taste makes it a perfect candidate to spice up the Cavas. This also makes it a very interesting grape to produce still wine, which is what this Savia Viva is.

This Savia Viva Familia Xarel-lo 2009 is an other great surprise of Alko value wines. The aromatics on the nose are extremely expressive and intriguing (as I said it is!). For those who are not used, there is a little phase to go through and get used to the specificity of this grape. There is hazelnut, almond, warm cookies on the nose, as well as a subtle smell of stone fruit. The mouth is rich in flavour too, with a distinctive oxidative touch. This might surprise you at first but it is what makes this wine delightful. Clean acidity and a slight bitterness balance well the powerful structure of the wine. The length is ok though not as developed as one would wish.

My rating : 76/100 ; 0 0

Great, enjoyable value wine from Alko. One of the best surprises of the year in the white wine category. This is a very easy pairing wine: it will fit meat as well as fish like salmon or trout. Avoid pasta and pizza, which will show a bit heavier side of the wine.

Link to Alko page: HERE. Be careful however, I do review the 2009 and not the 2010 vintage! 2010 will probably be less interesting for the coming 6 months.