Mois: avril 2011

Quick review : Fleurie la Réserve 2009 by Villa Ponciago (France, Beaujolais)


Villa Ponciago est un domaine historique de l’appellation, située en Beaujolais. Il a été racheté il y a quelques années par Henriot (propriétaire également de William Fèvre et Bouchard Père et Fils, deux des plus belles maisons de Bourgogne) et l’état des vignes était tel qu’il décidèrent de ne rien produire les premières années, le temps que le sol et les vignes se réveillent de décénies de mauvais traitement. 2009, en plus d’être un millésime fabuleux dans la région est donc l’année de la renaissance.

Fleurie La Réserve 2009 est, il faut le dire, un vin remarquable. Le nez et la bouche sont à l’unisson avec un fruit superbe et une trame poivrée délicieuse. En goûtant ce vin, particulièrement à l’aveugle, on prend à nouveau la mesure de la proximité de la Bourgogne et, même, de la parenté historique des deux régions. Ce vin est encore jeune et supportera certainement avec bonheur ses dix ans de cave, dans l’immédiat, je vous conseille d’attendre encore une année que le vin se fonde un peu plus, mais c’est tout à fait accessible dès maintenant.

Note Wineops : 78/100 ; 5 +


Publicités

Le Maroc, ses vins (Val d’Argan, Thalvin Ouled Thaleb, les Celliers de Meknès…)


Aujourd’hui, on s’amuse. De retour d’un très court périple marocain, je vous rapporte quelques impressions sur la production locale, les vins du Maroc, donc. Ce sera disparate et peu rigoureux, mais le but est de vous donner une vue d’ensemble.

Avant tout, il est difficile de s’informer sur le vignoble et les vins marocains car il n’existe pratiquement pas de sources fiables et les producteurs n’ont que rarement des sites détaillés, voire même n’en ont pas du tout. Compte tenu de ces difficultés documentaires, vous comprendrez un degré de détail limité.

Le vignoble marocain est actuellement plutôt concentré et modeste, ce qui est somme toute logique pour une production peu exportée et destinée à la consommation des touristes. Trois producteurs dominent le marché, ils sont : les Celliers de Meknès (près de Meknès, comme son nom l’indique), le Val d’Argan (idem, près d’Essaouia, ex-Mogador) et Thalvin – Ouled Thaleb (à Benslimane, près de Casablanca). Au bout du compte, on trouve 10 000 ha de vignes et désormais 8 domaines, dont 5 ont été lancés dans les années 2000. Autant dire que le secteur connaît une nouvelle dynamique. La liste complète est : Les Celliers de Meknès, Château Roslane, Le Domaine des Ouled Thaleb-Thalvin, Les Cépages de Meknès-Castel, Le Domaine La Zouina, Les Deux Domaines, Le Val d’Argan, La Ferme Rouge.

La production est caractérisée par une prédominance des rosés et gris, qui ont le mérite d’être frais, légers et d’une qualité surprenante (Gerrouane en est un bon exemple) mais ne collent pas vraiment à la cuisine marocaine, en dehors des spécialités côtières. En revanche, les rouges sont bien adaptés quoique souvent un peu lourds et les blancs sont quant à eux les vins les plus étonnants car le mieux réalisés.

Côté rouge donc, les Coteaux de l’Atlas sont un vin en puissance, très sud, très dense. Il est un peu puissant mais offre cette plénitude que l’on aime rencontrer de temps à autres : du concentré de soleil (70+/100 selon l’humeur plus ou moins tolérante à l’extraction et l’alcool). Le Val d’Argan se positionne très intelligemment avec un encépagement exclusivement rhodanien. Dans sa verison rouge de 2008, toutefois, le vin n’est pas complètement satisfaisant et probablement servi un peu trop chaud. Il est rond mais manque de puissance aromatique et d’allonge, il semblerait qu’une Syrah surmûrie et un alcool très présent ait diminué le vin. Néanmoins, cela reste bon (70/100). Thalvin quant à lui d’abord centré sur Cabernet Sauvignon et Merlot pour une très belle cuvée CB Initiales 2007 vraiment typée, où l’on identifie le Cabernet Sauvignon mais où le Merlot très mûr fait penser à une Syrah… peut-être y a-t-il d’ailleurs quelques grappe de cette dernière dans cette bouteille (on devine la législation et le contrôle marocain assez lâche sur ses vins). Quoiqu’il en soit, le résultat est joli, équilibré et constitue un des rouges les plus intéressants du pays, faisant preuve d’une vraie originalité (80/100). Avec son domaine des Ouled Thaleb, il a depuis peu développé un vin Tandem, 100% Syrah, en association avec Alain Graillot. Ce vin vraiment africain dans l’esprit est d’une puissance énorme et demande encore un peu de maîtrise au niveau des maturités. Malgré tout, c’est un bel exemple également, qui se révèle après un carafage (75+/100).

En blanc, j’avoue avoir été beaucoup plus sous le charme. Les vins sont globalement beaucoup plus léger que les rouges et de fait, très digestes. Le Val d’Argan offre par exemple une Gazelle de Mogad’or, semble-t-il non millésimée, sur la base de cépages comme le Muscat, la Roussanne, le Bourboulenc et l’Ugni-blanc. Le résultat est un blanc simple mais aromatique, frais et plaisant (65/100), son grand frère, El Mogador 2009, sur les mêmes cépages, offre plus de matière, plus de densité et d’aromatique. Un très joli blanc qui mérite le détour (75+/100). Mais dans le domaine, c’est Thalvin avec CB Initiales 2009 (?) blanc qui remporte la palme. Certes nous trouvons là un chardonnay nettement boisé mais dont on peut raisonnablement parier sur une bonne tenue pour quelques années (80-/100). Dans l’esprit, on s’approche d’un Givry Petit Marole de François Lumpp, avec naturellement moins de matière, de complexité et de fraîcheur. Pour moi, c’est remarquable vu le climat sous lequel il est obtenu. 

A noter que je n’ai hélas pas pu goûter les vins hauts de gamme du Val d’Argan, et c’est bien dommage car le blanc en particulier est prometteur !

De beaux efforts, donc, que je salue avec des notes enthousiastes ;). Les choses vont dans le bon sens, espérons que la dynamique ne s’essouffle pas et donne naissance à des vins encore plus aboutis !

Alko: Propiedad 2007 by Remondo Palacios (Spain, Rioja)


This wine is also available in France but since it is also in Finland, I stick to English.

Rioja is probably the best known wine region of Spain. The main grape you will find there is Tempranillo, a very acidic and fruity grape, which makes well ageing and well balanced wines. However, Rioja makes and excessive use of oak and as a result many wines are just dried out, destroyed by the excess of wood tannins, wood taste… Also, some other local grapes such as Garnacha, Graciano and Mazuelo are commonly forgotten. This is also a bit sad since they all have a strong personality that blend well with the somewhat too straightforward Tempranillo.

The Bodegas Remondo Palacios is managed since 2000 by Alvaro Palacios, who is one of the best winemakers of Spain. He is for instance the winemaker of l’Ermita from Priorato, one of the most exclusive wine of the country. In Rioja, they produce three wines, using all the local grapes with a very subtle use of oak. The top of these wines is Propiedad, Alko offers the 2007 vintage on the sale to order list.

Propiedad 2007 is a fantastic wine yet very delicate. The quality of the fruit and the balance of the different components are stunning. The nose is a perfect in-between a great Bordeaux wine and a great Rhône, meaning that there is a very clean and deep fruit alongside black pepper and spiciness. No excess of oak, no excess of ripeness. The mouth is incredibly balanced and has a very long finish. No doubt that this is one of the very best Rioja I tasted and one the very best Spanish wines you can find in Alko. This is still young and I think is will need 3 to 5 years to get more expressive. Right now the wine is still a bit discrete, not a bomb that you could maybe expect from a 30€ wine but it is truely delicious and among the best wines I tasted from the monopoly!

Wineops’ rating: 86/100 ; 5 ++

A very delicate and elegant wine. Still a bit withdrawn since very young but it will definitely be spectacular in a few years. Buy three of them: one for now, one in 2-3 years and one in 7-10 years.

Here is the link to Alko: Propiedad 2007 by Remondo Palacios

Propiedad 2007 by Remondo Palacios (Espana, Rioja)

Mosel allemande : la folie aurait-elle finalement une limite ?


Voilà plusieurs semaines que je ne suis pas intervenu sur le sujet, c’est que les grandes échéances approchaient, à savoir les élections régionales en Rheinland-Pflaz. Ces élections constituaient la dernière réelle chance de voir le projet suspendu.

Ces dernières ont permis de mettre les Verts en position de force avec 15% des suffrages. Forts de ce résultat, les Verts sont entrés en négociation avec le SPD et ont d’ores et déjà obtenu une suspension des travaux jusqu’à la fin des négociations, soit les 7 et 8 mai prochains.

Les nouvelles sont donc bonnes car ce projet est une des préoccupations des écologistes. Il est donc possible de nourrir de raisonnables espoirs sur un dénouement heureux de ce qui semblait irrémédiable.

En attendant le résultat, une nouvelle pétition est en ligne, que tout le monde peut signer. Suivez les instructions traduites dans le cadre à gauche (en gros, vous devez juste laisser « Bundesland » vide) : Pétition.

L’ironie de l’histoire serait que le tremblement de terre au Japon soit en partie responsable de ce revirement !

Une très belle vue de Bernkastel-Kues. A lhorizon se trouve Ürzig.

Vanhankaupungin Ravintola in Kokkola, Finland


Another restaurant review, in Finland.

Vanhankaupungin Ravintola is located in the cute old city of Kokkola, named Neristan, which consists of several old wooden houses. The place is really beautiful, even though it is hardly developed as a touristic attraction. You will find in this restaurant the classical Finnish fish and meat, in a mix of French and Finnish style. The result is a very convincing cuisine, especially since the quality of the products is perfect. I have been visiting this place many times and I noticed that a great improvement with the last seasonal change of menu: the level of the cooking has risen. The preparation are more elaborated, the presentation is better and the meals are pleasant to eat from the first bite to the last one. With these changes, the restaurant reach the level of the very best. However I must say that it sometimes underperforms…

Menu changes every 4 or 6 month, pricing is fair considering the portion: 12€ the starter, 20 to 30€ for the main dish and 11,5€ for the desert. Menu is at 40€. The wine list is short but regularly expanded and improved. Pricing is also very reasonable, from 30 to 150€. Ten wine or so are available by the glass. And that’s it for the facts. Let’s go a bit deeper…

The restaurant is of average size, installed in one of the old houses of Neristan. This gives the very pleasant impression to stay at somebody’s dinning room. Atmosphere is peaceful and relaxed. Service is clean and simple. No particular defect is to be mentioned. Eating there a 3 course meal will be done in less than a couple of hour. The wine service is good unless you have special request (like decanting), I would enjoy more suited glasses for high-end Champagne and a little less thick ones in general but this is a little detail.

Food is very good, nowadays even better than just a few months ago. The style has taken an inventive curve that is for the best, and takes for example the shape of a saffron ice cream with a very fine salt-marinated salmon. Also, the balance of flavor achieved by the Chef has greatly improved. The food is there typically Finnish considering the ingredients: you will find salmon, zander (pike-perch) or reindeer; with inspiration from French technique or aromatic balance like confit or seared meat. The menu itself changes often and offers around fifteen different meals. Right now, I would advise to taste the Jääkellarin lohta, the Confit and the Poronfileetä Wellington.

As I said, the winelist is very good. Wines are picked according to the menu and suggested with each meal. The list also changes during the year. You will find there only very carefully selected products, most of them being exclusive wines. At the moment, the greatest surprise comes from the Jacquesson 1997 a rare champagne which you can enjoy twice cheaper than in any other places I have visited, especially in France. Martin Codax, Schloss Goebelsbourg, Albrecht, Glaetzer, Dom Pérignon are among the names you will find there.

CONCULSION

My appreciation: Highly recommended

  • Atmosphere: Formal –, relaxed, quiet, classical
  • Cuisine: Classical, local inspiration, good presentation, generous
  • Wine: Very good selection, around 30 wines, price range: 30-80€,
  • Service: Standard +, friendly, wine service is ok (no decanter).

Extra informations:

  • Internet site: HERE (excellent and comprehensive)
  • Reservation is better but in general not necessary
  • Last visit in May 2012

Jääkellarin lohta, sorte de saumon mariné au sel. Magnifique.

Alko’s review: Cabernet Sauvignon 2007 by Dynasty


The first time I saw a Chinese wine at Alko was two years ago. I did not taste it. This year, the wine is back and I could not resist.

Dynasty Cabernet Sauvignon 2007 is surprisingly pleasant in the nose, and displays clear Cabernet aromas. However, the wine oxidizes very fast and loses its flavour to turn a bit more vinegarish. In the mouth, the start is good with a little fruit but very fast, it is overwhelmed by acidity and bitterness. Tannins eventually are very hard and surprisingly give no structure to the wine.

In the end, this is not a good wine but the result is not as bad as I could imagine.

Wineops rating : 47/100 ; 0 0