Zalto Denk’Art Bourgogne, le verre parfait.


Comme d’habitude, je vous mets le lien vers l’article complet : un peu long mais plus détaillé. cliquez sur Zalto Denk’Art Bourogne.

20140521_14-02-01

Je vous résume ici le contenu de l’article.

Ce verre est d’une légèreté incomparable (120 g) pour un volume gigantesque : 960 ml. Malgré cette taille démesurée il offre des résultats incroyables. Ce verre est précis, hyper expressif et il constitue une valeur absolue en terme de confort. Je conclue ainsi la dégustation :

Je n’ai aucune hésitation à dire que ce verre est une réussite absolue. En face de ce qui constituait ma référence en terme de verre à Pinot Noir, le Riedel Vinum Pinot Noir, il fait montre de toute sa finesse et sa justesse. Non que le Vinum soit mauvais, mais le Zalto révèle tellement plus de profondeur et d’harmonie que le contraste est saisissant. D’un côté, vous avez un excellent verre à Pinot Noir et d’autre vous avez un verre exceptionnel. Simplement, parfait. Enfin en terme de rapport qualité prix, bien que ces verres soit dans l’absolu chers, compte tenu de leur qualité et  de leur processus de fabrication, je ne peux que considérer qu’il est très bon à carrément excellent. En tout cas, c’est indiscutable sur ce superbe verre.

SYNTHESE : 

Qualité de Fabrication : 5/5

Esthétique : 5/5

Dégustation : 6/5

Polyvalence : 4/5

Prix : 30€ prix catalogue (valable dans toute l’Europe, il est possible de commander sur le site internet du fabriquant)

Rapport Qualité Prix : Très bon / Excellent

Advertisements

2 commentaires

  1. Bonjour !

    Moins cher qu’un Zwiesel même ! concernant les poids-plume, qu’en est-il de la stabilité du verre lorsqu’on verse le vin dans un contenant aussi léger ? C’est pour ça que je n’ai pas de verres super-légers notamment (surtout à cause de leur fragilité).

    Autre point qui s’applique à tout verre dépassant la longueur d’un doigt-et demi: comment on nettoie le fond du verre ? … oui j’embête tout le monde avec mes questions à deux balles, tout le monde prétend qu’un tel verre ne se lave pas mais la réalité n’est pas aussi idéale …

    🙂

    1. Bonjour,

      Voilà plein d’excellentes questions. Vous abordez de nombreux aspects et je vais tâcher de ne pas en oublier.

      D’abord, le Zalto Bourgogne est évidemment plus cher qu’un Zwiesel Diva Bourgogne par exemple. Mais il est au même prix qu’un Vinum de Riedel or le Riedel est moins bon que le Zalto de tous les points de vue : rendu, confort, solidité…

      Pour ce qui est de son poids. La stabilité est excellente, aucun problème de ce point de vue, c’est lié au pied très large (je n’ai pas de photo mais la différence est notable par rapport même à un Riedel Vinum Pinot Noir). Le verre n’est pas non plus fragile, maintenant, cela fait plus d’un an que je l’utilise (pas nécessairement le Zalto Bourgogne, mais l’Universal, très souvent) et je le trouve même plus solide que les Riedel. La seule chose qui peut déstabiliser, c’est le poids du verre lorsque vous buvez. Là, je ne peux que confirmer qu’il y a une habitude à prendre avec le verre Bourgogne (celui de l’article), car on a vraiment l’impression qu’il va « s’envoler ». Pour les autres verres de la gamme, ça ne se ressent pas, particulièrement pas pour le verre Universal et Vin Blanc.

      Lavage. Je lave tous mes verres, évidemment, je vous rassure. A la main. Ce verre-là, le Bourgogne, est extrêmement simple à laver (c’est le cas de tous les verres à Pinot Noir) car il est large, très large. La main passe sans problème dedans. Le Bordeaux est du même acabit. Pour l’Universal, ma main y rentre, mais j’ai de petites mains. Enfin, le verre à vin blanc est moins profond. Si vous ne pouvez pas laver correctement vos verres, il y a plusieurs solutions :
      1- utiliser une sorte de prolongateur pour récurer le fond du verre. Tout bêtement, mettre l’éponge au fond du verre et appuyer au centre avec une baguette en bois ou le manche d’une cuiller (type cuiller de service) en bois (d’olivier, par exemple). Vous faites une ou deux rotation et le fond sera propre.
      2- méthode radicale : au bout de quelques mois d’utilisation, il va rester une trace, même en lavant bien. La solution dans ce cas, c’est tout simplement de mettre un peu d’eau de javel ou simplement de la soude (c’est plus neutre mais moins efficace) dans le verre, juste au fond. Vous laissez quelques minutes/heures/nuit. Ensuite ma technique est de rincer abondamment et récurer un peu le verre jusqu’à ce que l’odeur ait disparue. Ensuite, je laisse les verres plusieurs jours sans les utiliser. C’est à ma connaissance la meilleur, la plus douce et la plus efficace technique pour retrouver des verres bien brillants. Je le fais une fois par an ou tous les deux ans.

      Bonne journée à vous et merci de votre commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s