Mois: février 2011

Quick review : Chinon 2008 by Marc Brédif (France, Chinon)


Pour une fois, un vin disponible chez Alko que je vais commenter en français car justement il est français et disponible en France.

Ce Chinon 2008 du Domaine Marc Brédif est au nez un archétype de poivron rouge. Rarement j’ai eu autant de poivron dans un verre, le fruit rouge type groseille y est complètement noyé. En bouche on retrouve cet arôme. La structure globale du vin est bonne même si l’amertume est nette. Les tannins ne sont en revanche pas agressifs. La dominante poivron ne m’a pas dérangé outre mesure mais il y a un déséquilibre dans ce vin. Ce qui en soit est logique puisque le poivron dans un cabernet franc est de toute façon la marque d’un manque de maturité du fruit. C’est pourquoi, en toute honnêteté je vous dirai que même si le vin est buvable, on lui préfèrera un vin vraiment mûr comme le Chinon domaine de Alliet ou Baudry.

La note Wineops : 59/100 ; 0 0

Archétype du Cabernet Franc pas mûr, ce vin intéressera par son aspect pédagogique. Autrement, il s’agit du défaut type des vins français qui ne prennent pas de risque : recherche de rendements trop élevé, peu de présence à la vigne et raisins pas mûrs au bout du compte… mais très « typique » (autrement dit, ça sent comme le bon vieux pinard du Grand Père).


Publicités

Alko’s : Sauvignon Blanc Lahn 2008 by St.Michael Eppan (Italia, Alto-Adige)


I already mentioned this producer about a very nice Pinot Noir, tasted at Ravintola Matala in Oulu. Therefore I expected an interesting bottle.

St.Michael-Eppan is a big wine producer based in Südtirol-Alto Adige, in this part of Italy close toAustria. The wine style and grape varieties used are quite different from the rest of the Italian production. For example, you can find there Gewurstraminer, Pinot Noir, Riesling… and the style is very nordic, very much alike southern Austrian wines.

The Sauvignon Blanc Lahn 2008 is part of the « Cru line » of St.Michael-Eppan, being more terroir driven wines. It displays a discrete and not too complex nose. The « cat’s pee » or grassy typical sauvignon flavor is definitely here. However, it lacks a bit of something. In the mouth, the wine is not very expressive, a bit shallow, a bit flabby… it lacks acidity and seems to be high in alcohol. This wine is plain and not exciting.

Wineops’ rating: 63/100 ; 0 0

Nothing to really add. The structure is not bad but it is obviously a week vintage. Try maybe the 2009.

Link to Alko page: HERE

Quick review: Haart to Heart 2009 by Weingut Reinhold Haart (Allemagne, Mosel)


Aujourd’hui, nous parlons de Reinhold Haart (encore), de son vin Haart to Heart 2009.

Qu’est-ce que c’est ?

Haart to Heart, c’est la cuvée la plus simple du domaine, la cuvée pour tout les jours, le vin qu’on n’attend pas, qu’on peut servir n’importe où. Ou encore, c’est l’entrée de gamme du domaine. Un vin simple, pas cher mais qui ne nous laisse pas sur notre faim.

Déjà bien ouvert au nez et en bouche, il se présente franc, net, tranchant et en même temps légèrement enveloppé par une fine sucrosité (sucres résiduels ressentis autour de 5-6g/l, probablement un taux réel proche de 30g/l). Le fruit est acidulé, ananas, citron. Une touche de pétrole vient épicer l’ensemble. La structure est bonne mais beaucoup moins marquée que dans le Piesporter Riesling Trocken 2009. La longueur est correcte. C’est un vin immédiat, souple, facile.

Ayant encore en mémoire ce dernier, d’ailleurs, la comparaison est facile. Le Piesporter Riesling Trocken 2009 a une puissance, une pureté supérieure au Haart to Heart du même millésime. Les sucres résiduels jouent mais c’est surtout la typologie de produit qui change. On sent dans Haart th Heart 2009 que l’on a affaire à un vin construit pour le consommateur. C’est un vin prêt, accessible pour le néophyte, sans doute tout à fait adapté au marché américain par exemple. On y sent moins de terroir, moins de caractère mais justement, ce côté très intellectuel du Piesporter Riesling Trocken 2009 ne manquerait pas de lui faire rater le coeur de beaucoup de consommateur. De ce point de vue, il est clair que ce Haart to Heart est une réussite, chose qui d’ailleurs apparaissait clairement lors de la dégustation au domaine. Chapeau bas à la famille Haart !

La note Wineops : 72/100 ; 0 0

Un bon vin, souple, délicatement aromatique. A consommer en toutes circonstances.

Alko’s: Cordon Negro and Carta Nevada by Freixenet (Spain, Cava)


This week starts in English because of this week-end tasting, which involved two of the basic widely available Freixenet Cavas.

What is a Cava? A Cava is a sprakling wine from Spain. More specifically, Freixenet is based in Catalonia, next to Barcelona in Sant Sadurni d’Anoia. This sparkling is made in the same way as Champagne in France with a second fermentation held in bottle. Yet, the law is more flexible (eg it is not required to age it as long as Champagne, yields are not so strict either…), the grapes are different (Parellada, Macabeo, Xarel-lo… and recently a bit of Chardonnay and Pinot Noir, like in Champagne) and the climate is also much warmer. It is possible to find very high quality Cava in Catalonia, like the one of Gramona or Raventos. Big firms’ best sellers like Anna de Codorniu by Codorniu are very servicable, the same with the « more confidential » Freixenet Vintage 2007.

Freixenet is by far the biggest producer so it was interesting to check on its two basic cuvées Cordon Negro and Carta Nevada. These two Cavas are produced from the traditional grape varieties, Parellada, Macabeo and Xarel-lo. I wrote already a note about them in a previous article, HERE.

Cordon Negro (Brut) is definitely what we can call a basic wine. It is cheap, it taste cheap and it does not go beyond your expectations. Aromatically, it is quite poor. The mouth feel is fresh and evaporates fast. It is easy drinking, beer-like. No bad after taste. This is decent technically speaking but it is pleasureless. Forget about it, the basic Codorniu is better.

Wineops’ rating: 40/100 ; 0 0

Carta Nevada (Semi Seco) is a sweeter version, bit cheaper too. The sweetness is not overwhelming which makes it difficult for it to fit with any desert. Kind of an appetitive wine again. The smell is neutral. The taste is a bit sweet and bitter in the end. This is again technically correct and this time truly unpleasant. Pass, forget about it, obliterate it form you memory!

Wineops’ rating: 38/100 ; 0 0

The result of this tasting is clear: avoid the basic Freixenet Cavas. Aim rather at basic sparkling form Italy or South America. For your information, I repeat that the Freixenet Vintage 2007 is good. This is so uninteresting that I don’t even link Alko site.

Alko’s: Alamos Chardonnay 2009 by Catena (Argentina, Mendoza)


Today we travel to Argentina with a wine from Mendoza. Mendoza is the leading wine region in Argentina, in terms of quantity as well as reputation. Most grape varieties grown are red: Malbec, Cabernet, Merlot, Syrah. But some good results are to be found with Chardonnay and Torrontes. Sauvignon blanc and Viognier have also been experiented however I still did not have the opportunity to taste some of these rarities.

The characteristic of Mendoza region is the altitude. It is a very warm vineyard but it is situated between 450m and 1,700m of altitude therefore making it possible to grow vines. The climate is extremely dry, desertic. However the Andes provides with an unlimited water supply used to balance the lack of rainfall. Best vineyards are naturally the highest ones because of the lower temperature and the more important variations between night and day.

Alamos Chardonnay 2009 is sourced from this region and more specifically, high-altitude vineyard. The result is a very interesting wine.

In the nose, it is quite expressive without any of the excess, which is common in South World white wines. The main aromas are stone fruits and a hint of mango-passion fruit. One can find a touch of oakiness but nothing too powerful. The balance in the mouth is good. Same aromas are displayed with a medium long finish. In the end, it is a very serviceable value Chardonnay. It is much better than any Chilean Chardonnay I tasted until now. Very recommandable!

Wineops’ rating: 75/100 ; 0 0

Very pleasant and easy-drinking Chardonnay. Textbook, a reference of what can be made from this grape with decent winemaking technics. Will be paired with all kind of not too spicy food, like Karjalanpiirakka ja munavoi.

Link to Alko page: HERE. I would add that the Alamos collection is in general very drinkable. Enjoy!

Bernkasteler Badstube Kabinett 2007 by Wwe. Dr. H. Thanisch – Erben Thanisch


Ce vin est monumental.

Mais d’abord, un peu d’explication et de traduction. En Allemagne, la classification des grands vins se fait selon le degré de maturité des raisins, ce système se nomme dans le texte Qualitätwein mit Prädikat (littéralement vin de qualité avec prédicat). Kabinett est le nom du premier degré de « Prädikat » selon la classification allemande des vins. Ce sont des vins récoltés à maturité plutôt normale, pour des vins montant 12-13° d’alcool potentiel mais qui, étant vinifié à 8,5% d’alcool, affichent autour de 60 g/l de sucre résiduel dans le vin fini.

Compte tenu de l’acidité particulièrement vive des rieslings issus de ces magnifique terroirs, les sucres sont très bien équilibrés. C’est d’ailleurs la caractéristique des vins de la Mosel allemande. En bouche, ils ont généralement un toucher légèrement sucré mais se présentent et s’accordent comme des vins secs (idéal pour les sashimi ou les tartares par exemple).

Maintenant, du point de vue terroir. Officiellement, ils ne sont pas classés comme en France, mais des associations indépendante et la notoriété historique des lieux les ont malgré tout isolés. le Bernkasteler Badstube est un des lieux-dits de Bernkastel, un des plus fameux villages en Mosel moyenne. En Bourgogne, il se trouverait entre un premier cru et un grand cru, peut-être comme le Clos-Saint-Jacques à Gevrey ou les Amoureuses à Chambole. Wwe. Dr. H. Thanisch – Erben Thanisch (en l’occurrence, Sofia Thanisch) en est l’un des meilleurs producteurs.

Ce Bernkasteler Badstube 2007 est encore jeune et supporterait quelques années de cave mais il est déjà sublime. Un très grand vin. Le nez est d’une finesse superlative. Le fruit, délicat, commence à s’exprimer mais c’est une sensation de pierre à fusil qui domine, ce vin sent réellement son terroir, ce sol d’ardoise. En bouche, le fruit exotique se marie au fruit blanc, un peu de fleur aussi et toujours quelque chose d’extrêmement minéral. Mais c’est sa longueur qui est le plus surprenant. Grande, épanouie, salivante et fraîche. Elle s’étire sur plusieurs dizaines de secondes. Vraiment une magnifique bouteille, rare, qui procure une émotion immense. Parfait exemple pour approcher ces magnifiques vins de Mosel.

Elle me fait penser à l’écriture de Camus, sophistiquée car d’une limpidité absolue, d’une simplicité exquise.

Ma note : 90/100 ; 5 +

Un vin superbe, dont je ne peux que recommander la dégustation. A accorder avec les poissons et viandes fumés, des poissons et viandes crus ou cuits « bleu ». Ou bien pour lui-même.