Menace sur la viticulture

The highway in Mosel (Germany), update.


Since the last time I wrote on the subject a few things happened.

First, the election were a huge disappointment as the Green party gave in to political maneuver. In other word the bridge has started to be build. The first visible scars in the vineyard were obvious already last November. Things went on with for example an action launched on the basis of the lack, or more precisely the absence of a decent geological study. Everything was dismissed by the regional government.

But Nature is stubborn.

Today I learned that the construction company has stopped any operations on the site. Cranes have been dismantled and worker sent away. It is hard to get informations but it seems that the problem comes from the uncertainty about the soil ability to withstand such a massive construction. This is not a cancellation but it will be a new delay and consequently an increase in the cost of the project, especially if the studies have to be carried on.

The case is not closed. To be continued.

Publicités

Ca recommence : Fitou menacé par la LGV Montpellier-Perpignan


Au temps du développement durable, un autre projet pharaonique (et probablement peu rentable) vient menacer notre patrimoine viticole et notre environnement.

Il a été décidé de relier Montpellier à Barcelone en LGV. Est-ce un choix raisonnable ? C’est une question que nous n’aborderont pas. Par contre, plusieurs projets sont étudiés et à la suite d’un débat public de façade, c’est naturellement le projet le moins coûteux financièrement qui va être validé.

Cette pratique de RFF est scandaleuse. Les présentations sont biaisées, les enjeux déformés et le débat purement formel. Au bout du compte, l’environnement et le patrimoine pèsent pour rien. En l’occurrence, il semble que ce soit le vignoble et le littoral qui payent le prix fort. C’est d’autant plus absurde et révoltant quand on connaît la qualité de l’AOP Fitou et la beauté de cette région. C’est d’autant plus révoltant quand on sait que les terroirs de qualité sont une richesse de bien plus long terme qu’une ligne LGV dont l’intérêt immédiat est nul et l’intérêt futur très éloigné. Pensez un instant aussi que la vigne est la première vraie source d’excédent commercial de la France !!

Il serait enfin bon que RFF et le gouvernement remisent au placard cette habitude bien française qui consiste à traiter par le mépris les opinions et les connaissances contradictoire mais combien plus pertinentes des populations concernées. Ce tracé n’est pas celui du bon sens. Il est celui, purement et simplement, du moindre coût. Il serait temps qu’en 2012, nous sachions voir un peu plus loin qu’en 1970.

Affaire à suivre… en attendant, vous pouvez signer la pétition de la mairie de Fitou : http://www.fitou.fr/Mairie/LGV/LGV3.html